Grèves, blocage et manifestations : nouvelle mobilisation contre la réforme des retraites à La Réunion

social
Manifestation contre la réforme des retraites, à Saint-Denis, le mardi 17 décembre.
Manifestation contre la réforme des retraites, à Saint-Denis, le mardi 17 décembre. ©Imaz Press
Grèves, blocage et manifestations : ce mardi 17 décembre, la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit à La Réunion. Deux manifestations ont eu lieu, ce matin, à Saint-Denis et Saint-Pierre, à l'appel des syndicats.
Deux cortèges ont défilé à Saint-Denis et Saint-Pierre, ce mardi 17 décembre. Une nouvelle journée de grèves et de manifestations s'est tenue à La Réunion. A Saint-Denis, les manifestants ont quitté le Petit-Marché pour prendre la direction de la Préfecture, vers 9 heures. Le Barachois a été fermé à la mi-journée. Selon nos journalistes sur place, près de 1 500 personnes ont défilé à Saint-Denis. A Saint-Pierre, le rendez-vous était fixé devant la mairie.
 


Regardez les images du défilé à Saint-Denis : 


Perturbations dans les écoles

Des perturbations ont été enregistrées dans de nombreuses écoles de l'île, mais aussi dans les transports scolaires. Retrouvez dans notre article toutes les informations sur ces perturbations.

Des perturbations ont aussi eu lieu dans les finances publiques. Selon la CGTR Finances publiques, "22,05 % des agents de La Réunion ont suivi la reconduction de la grève générale ce mardi 17 décembre". 
 
Les dockers du Port Est en grève, ce mardi 17 décembre.
Les dockers du Port Est en grève, ce mardi 17 décembre. ©Sufati Toumbou-Dany
 

Blocage du Port-Est

Par ailleurs, au Port Est, les dockers étaient aussi mobilisés. Tôt ce matin, ils ont bloqué l'entrée et la sortie du Port Est avec des véhicules qui font barrage. Aucun conteneur n'entre et ne sort du Port. Danio Ricquebourg, secrétaire général adjoint de la Fédération CGTR Ports et Docks dit avoir été "invité par ses camarades du Port du Havre à mettre la pression sur le gouvernement". Toutefois, il ne se prononce pas sur la reconduite d'un blocage du Port, demain, mercredi. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
©reunion
  

Pas de sortie de crise

A quelques jours de Noël, aucune ébauche de sortie de crise ne se dessine. Les déclarations du Premier ministre, Edouard Philippe, et la démission hier du haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye n'ont pas changé la donne. Les syndicats restent mobilisés et demandent le retrait du projet de réforme.

Ce mardi, la CFDT entre aussi dans le mouvement, furieuse que le Premier ministre ait maintenu une mesure "d'âge d'équilibre", de 64 ans en 2027, dans son projet de transformation des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points. A La Réunion, la CFDT défile toutefois à l'écart, en fin de cortège car elle "ne souhaite pas s'associer à l'intersyndicale". 
 

"La réforme demeure"

Le Premier ministre, Edouard Philippe a invité les organisations syndicales et patronales représentatives pour des réunions bilatérales de travail sur la réforme, mercredi à partir de 14h30, suivies d'une "multilatérale" jeudi à 16h. Le gouvernement semble vouloir aller de l'avant après la démission lundi du haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye qui a omis de mentionner des activités et mandats dans sa première déclaration d'intérêts. "La réforme demeure et ne sera pas retirée", a affirmé, hier, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.