Guan Di : trois jours de festivités pour partager la culture chinoise de La Réunion

traditions
Guan Di 2022 festivités Danse du Lion à l'école Centrale Saint-Denis La Réunion
La Danse du Lion à l'occasion des festivités de Guan Di, à l'école Centrale de Saint-Denis. ©Delphine Gérard
Après deux années de célébrations en petits comités, la communauté chinoise a de nouveau pu partager les festivités de Guan Di avec l’ensemble des réunionnais. Visite des temples, ateliers, animations, Danse du Lion, un large programme a été proposé.

L’une des attractions phares des festivités de Guan Di est bien sûr la Danse du Lion. Elle est censée porter chance et répandre le bonheur au sein de la communauté chinoise. Il s’agit de partager avec l’ensemble des Réunionnais une tradition de la culture chinoise.

A la différence de la Danse du Dragon, la Danse du Lion met en scène deux danseurs et reprend certaines techniques des arts martiaux. Elle emprunte aussi à l’art spirituel, animal divin présent dans les temples, et à l’art du spectacle.

Guan Di 2022 festivités Danse du Lion à l'école Centrale Saint-Denis La Réunion
La Danse du Lion à l'occasion des festivités de Guan Di, à l'école Centrale de Saint-Denis. ©Delphine Gérard

La Danse du Lion et la légende de Nian

Cette danse est issue de la légende de Nian, un monstre à l’apparence de lion avec une corne sur le front. Nian signifie "année", explique Idriss Soune Seyne, entraineur au sein de l’association Qi Lin. Il pratique la Danse du Lion depuis 11 ans.

Avant l’arrivée du printemps, c’est-à-dire que démarre le Nouvel an chinois, il vient ravager les récoltes et les villageois. Pour le faire fuir, les villageois ont créé quelque chose à son image.

Un symbole chinois de protection est placé sur le front, à savoir une sorte de miroir qui permet d’éloigner les mauvais esprits. Nian voyant son reflet dans le miroir s’en va. S’ajoutent les tambours, gongs et cymbales, qui symbolisent les ustensiles de cuisine utilisés pour le faire fuir. Enfin, Nian n’aime pas la couleur rouge, d’où la forte présence de cette couleur.

Conférences, ateliers et animations pour mieux connaître la culture chinoise

A Saint-Denis, l’école Centrale accueillait un village culturel aux nombreuses animations. Outre la Danse du Lion et les Tambours chinois, les Réunionnais, et notamment ceux d’origine chinoise, ont pu rencontrer des généalogistes pour poser des questions sur leurs aïeux.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Guan Di : un atelier de généalogie pour mieux connaître l’histoire des ancêtres

Le public a aussi pu assister au concours du plus gros mangeur de Paw.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Concours dégustation : René, plus gros mangeur de paw !