réunion
info locale

L'homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021

santé
Homéopathie
©Philippe Renault/MAXPPP
Une dizaine de jours après l'avis rendu par la Haute Autorité de santé (HAS), le gouvernement a tranché : l'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale à partir de 2021.
 
La pilule risque d’être dure à avaler pour les pro-homéopathie et tous ceux qui militaient pour un remboursement partiel de cette thérapeutique. Agnès Buzyn, a annoncé, ce mardi, le déremboursement total de l'homéopathie au 1er janvier 2021. La ministre de la santé a ainsi suivi l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAUS) qui estime que les produits homéopathiques « n'ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d'un remboursement », alors que 72% des Français « croient en ses bienfaits »

« Je comprends l'attachement des Français à ce type de traitements. Mais ils n'ont ni prouvé leur intérêt en santé publique ni dans le soin des pathologies courantes. Il faudrait peut-être travailler à l'idée qu'il n'est pas toujours nécessaire de prendre un médicament », explique la ministre de la Santé dans une interview accordée au Parisien, mardi 9 juillet.


En attendant le déremboursement total de ces granules blancs et autres sirops, dès l'an prochain, la prise en charge par la Sécurité sociale passera de 30 à 15%. C'est « pour se laisser le temps de la pédagogie et accompagner les patients » qu'Agnès Buzyn dit avoir « souhaité organiser une période de transition ».

L'an dernier, le remboursement de l'homéopathie a coûté 126,8 millions d'euros à l’assurance maladie, sur un total d'environ 20 milliards pour l'ensemble des médicaments remboursés.
 
Publicité