réunion
info locale

Homicide à Sainte-Suzanne : la voisine de la victime mise en examen pour meurtre et placée en détention provisoire

faits divers
tribunal de champ fleuri arrivée 150919
©Géraldine Blandin (Réunion la 1ère)
Placée en garde à vue suite à l’agression mortelle d’un homme de 52 ans à Bras-Pistolet dans les Hauts de Sainte-Suzanne, la voisine était présentée ce dimanche au tribunal de Champ-Fleuri. Elle a été mise en examen pour meurtre et placée en détention provisoire.
Qui est l’auteur des coups de couteau qui ont causé la mort de Barnabé, 52 ans ? Comment se sont déroulés les faits ? Quels en sont les motifs ? C’est à ces questions que le juge d’instruction a tenté d’obtenir des réponses ce dimanche 15 septembre.

Placés en garde à vue à la suite de l’agression mortelle de Barnabé Dalleau, les trois voisins vont devoir s’expliquer sur ce qui s’est passé dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 septembre. Une de ces trois personnes, voisine de la victime, a été déférée ce dimanche après-midi devant le parquet de Saint-Denis. Elle est arrivée au tribunal de Champ-Fleuri peu avant 16h. En début de soirée, elle a été mise en examen pour meurtre et placée en détention provisoire.

D’après les premiers éléments, c’est une soirée arrosée qui a viré au drame. La victime, un homme de 52 ans, a été retrouvée à son domicile par les secours peu avant 1h du matin. Elle présentait plus d’une vingtaine de plaies au niveau du thorax et du flanc, causées par des coups de couteau. L’arme avait été retrouvée hier, samedi, dans l’évier de la cuisine de la victime.

C’est l’un de ses voisins qui aurait prévenu les secours, mais lui n’aurait pas passé la soirée avec la victime, sa compagne si. A l’arrivée des secours, les vêtements de la femme étaient tachés de sang. La femme, âgée d’une quarantaine d’années, a ensuite pris la fuite, mais a été retrouvée plus tard dans la nuit par les gendarmes, dans un fossé à proximité du lieu du drame. Elle a immédiatement été placée en garde à vue.

Fortement alcoolisée ce soir-là, elle aurait déclaré ne pas se souvenir de cette soirée et avoir beaucoup de moments d’absence.

Son compagnon n’a été placé en garde à vue qu’hier soir, samedi. Un autre voisin, plus âgé et présent à l’arrivée des secours, a également été placé en garde à vue. Tous deux ont été relâchés ce dimanche après-midi.
 
Publicité