Île Maurice : le MV Wakashio au fond de l’océan

pollution
Sabordage du Wakashio - 4
Sabordage du Wakashio ©Commission nationale de crise
Le sabordage de l'étrave du vraquier japonais qui transportait 1 000 tonnes de fioul au large des côtes mauriciennes est terminé.
Le sabordage de l'étrave du vraquier japonais qui transportait 1 000 tonnes de fioul au large des côtes mauriciennes est terminé.

L'opération qui a débuté vendredi, après consultation préalable des autorités mauriciennes avec des experts français, a été ralentie en raison des conditions de mer difficiles durant le week-end.

Elle n'est plus visible à la surface de la mer, a confirmé la commission nationale de crise cet après-midi. Le MV Wakashio a été sabordé à 13 miles nautiques (24 Km) à une profondeur d'environ 3600m.
 
Sabordage du Wakashio - 2
Sabordage du Wakashio ©Commission nationale de crise
Sabordage du Wakashio - 3
Sabordage du Wakashio ©Commission nationale de crise
Les sauveteurs ont percé des trous dans les cloisons des différentes écoutilles de la cargaison pour accélérer le processus, selon le chef des sauveteurs. La partie arrière du navire est toujours échouée sur le récif et un plan technique a été préparé.

En conséquence, un appel d'offres international pour l'enlèvement de la partie arrière du navire a déjà été lancé. Les opérations de pompage du gasoil restant dans la salle des machines de l'arrière ont été achevées.
 
Sabordage du Wakashio - 1
Sabordage du Wakashio ©Commission nationale de crise
Le Comité national de crise a informé que les conteneurs de vrac intermédiaires (IBC) contenant du pétrole ont été héliportés jusqu'au navire de ravitaillement de la plate-forme (PSV) Stanford Hawk.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live