Madagascar : le Président demande à l’ONU d'intervenir en faveur de la restitution des îles Éparses

politique iles eparses
Le président de Madagascar à l'ONU sept 2022
Une fois encore, Andry Rajoelina a demandé aux Nations unies d'œuvrer en faveur de la restitution à Madagascar par la France, des îles Éparses ©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Outre les difficultés économiques et le changement climatique, le Président, Andry Rajoelina, a une fois encore évoqué l’épineux dossier des îles Éparses, lors de sa prise de parole devant les Nations unies. Il a insisté sur la symbolique pour son pays que représente la restitution de ces quatre îles du canal du Mozambique.

Le président de la République, Andry Rajoelina, n’ignore pas que la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies sera marquée par la crise russo-ukrainienne, cependant lors de sa prise de parole, le chef de l’état malgache a tenu défendre les dossiers qui préoccupent son pays.

La relance économique qui tarde à venir, l’explosion des prix des matières premières, la gestion de la crise Covid et ses conséquences, l’incidence du conflit en Europe pour les pays éloignés et pauvres, sans oublier le Plan Emergence de Madagascar (PEM), les conséquences du changement climatique déjà à l’œuvre dans de nombreuses régions du Sud de la planète et la restitution des îles Éparses sont les principaux sujets abordés par le président de la République, nous append L’Express de Madagascar.

Un discours très éloigné des débats qui agitent les pays industrialisés, mais soutenu par les représentants des états "émergents".

La restitution des îles Éparses


Ce sujet n’est pas anecdotique pour les Malgaches et de nombreux observateurs dans les ex-colonies. Ces confettis de France, dans le canal du Mozambique, sont au cœur des revendications de la Grande île depuis plus de 40 ans ?

En 1979, et 1980, l’Assemblée des Nations unies l’ONU avait voté en faveur du retour des quatre îles dans le giron malgache, pourtant rien n’a bougé, se souvient 2424.mg. La seconde rencontre entre les représentants des deux pays devait se tenir en septembre, finalement, cette réunion aura lieu en octobre.

Cette intervention d’Andry Rajoelina devant les Nations unies est la dernière de cette mandature. Son quinquennat prend fin en 2023. La restitution des îles Éparses est au cœur de ses promesses lors de sa campagne en 2018, souligne Madagascar-Tribune.