Inondations Madagascar : 11 morts, 23 428 sinistrés, vigilance jaune pour 11 communes

catastrophes naturelles
Inondations Tananarive 20 janvier 2022
©Capture d'écran Midi-Madagascar
L'épisode de fortes pluies n'est pas totalement terminé. Une vigilance jaune a été déclenchée pour 11 communes dont la capitale. Le dernier bilan des autorités comptabilisent 11 décès, 23 428 sinistrés et 9 091 personnes déplacées, suite à la montée des eaux.

L'épisode pluvieux-orageux n'est pas totalement terminé. Si les précipitations, à venir, devraient être moins importantes, elles représentent cependant une menace pour 11 communes. Les services météorologiques de Madagascar ont émis une vigilance jaune pour la ville basse de la capitale, mais aussi Anosizato-Andrefana, Andranonahoatra, Bemasoandro, Ankadimanga, Ambohitrimanjaka, Fiombonana, Ampangabe, Ambohibao-Antehiroka, Talatamaty et Iarinarivo. Les cours d'eau qui traversent ces localités situées en aval des hauts-plateauxrisquent de sortir de leur lit avec l'afflux supplementaire des prochaines pluies. Elles arrivent sur une terre détrempée et ne peuvent s'infiltrer. 

Midi-Madagascar se veut optimiste et note une légère décrue dans plusieurs stations. À Andramasina, le niveau était ce matin de 1m35, soit une diminution de 26 cm en 6 heures et à Sisaony, la tendance est identique, avec 1m71, soit 11 cm en moins. Reste que ce constat encourageant est fragile. La moindre averse aura raison de cette baisse.

23 428 sinistrés regroupés dans des gymnases !

 

Le bilan provisoire de ces inondations faisait état, jeudi soir, de 23 428 sinistrés et 11 décès. Les motopompes sont déployées en priorités dans les secteurs où les eaux usées se mélangent aux eaux pluviales. On enregistre, également, 9 091 personnes déplacées. Elles ont été invitées par les secouristes à quitter leurs domiciles avant que la crue n'inonde leurs cases. 

Il est impossible de faire la moindre différence entre le statut des uns et des autres. Ils sont regroupés dans des centres d'hébergement ou des tentes avec le minimum vital et dorment sur des lits picots. Le président de la République, Andry Rajoelina, est allé à la rencontre des sinistrés du gymnase couvert d’Ankorondrano. Face au millier de personnes, il a tenu à souligner les efforts de l'ensemble des autorités : "Tous les efforts sont déployés pour rétablir la situation à la normale et lorsque vous retournez chez vous, vous allez obtenir des aides ", écrit Madagascar-Tribune. Des filets de sécurité sociale ont été distribués. Ils offrent quelques vivres.

Des équipes médicales ont été déployées dans ces centres pour limiter, au mieux, le risque de propagation de la Covid et d'autres maladies virales qui apparaissent dans de telles circonstances.