Investiture d'Andry Rajoelina : Nicolas Sarkozy parmi les invités

océan indien
Cérémonie d'investiture d'Andry Rajoelina en présence de Nicolas Sarkozy
©Capture d'écran TV5 monde
Comme prévu, l'investiture d'Andry Rajoelina, nouveau président de Madagascar, s'est déroulée ce samedi 19 janvier 2019, au stade Mahamasina en présence de chefs d'Etats. Trois anciens présidents malgaches étaient également conviés à la cérémonie. A leurs côtés se trouvait Nicolas Sarkozy.
Ce samedi 19 janvier 2019, Andry Rajoelina est entré, pour l'éternité, dans l'histoire en étant officiellement investi, président de la République de Madagascar.
Six chefs d'Etats d'Afrique et l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy étaient présents au stade de Mahamasima pour assister à l'événement. 
L'ancien président français avait reçu, Andry Rajoelina à l'Elysée en décembre 2011 et a gardé d'excellentes relations avec celui-ci.
Contrairement au mois dernier, et son voyage en Géorgie, Nicolas Sarkozy ne représentait pas Emmanuel Macron. 
 

La France officiellement représentée 


D'ailleurs, l'actuel président de la France a félicité Andry Rajoelina par courrier, dès le lendemain, de la proclamation de son élection. Dans cette lettre, Emmanuel Macron écrivait qu'il serait représenté le 19 janvier par le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères
Le Japon avait délégué à cette cérémonie le député Akiba, membre du groupe parlementaire Japon-Madagascar. La Chine était également présente, via le vice-président de la présidence consultative politique et du peuple Chinois.
 

Maurice, Ghana, Japon, Chine également présents

 
Les deux délégations les plus importantes étaient celles de l'île Maurice et du Ghana. Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo est venu accompagner de 38 personnes écrit lexpressmada.com
L'île sœur se démarquait, également, avec la présence de Fazila Jeewa-Daureeawoo, vice Premier ministre, suivi d'un parterre de dirigeants et de politiques qui travaillent en permanence avec la Grande île.
La COI (Commission de l'Océan Indien) tout comme l'Organisation internationale de la francophonie étaient également présentes, sans oublier les milliers de Malgaches qui garnissaient les gradins du stade.