"Je lis un livre péï" : une sixième édition riche en rencontres et en animations

livres
Sélection Je lis un livre péï à La Réunion
Pendant toute la semaine, bann libraires La Réunion la mèt en lèr tout' bann liv' péï ! ©Daniel Fontaine
La 6ème édition de l’opération "Je lis un livre péi !" se termine ce samedi 23 avril. Plus de 100 auteurs, animateurs et artistes se sont mobilisés pour donner davantage de visibilité aux créations littéraires réunionnaises.

C'est un fait : les livres péï rencontrent un succès grandissant et les acteurs de la filière travaillent d'arrache-pied pour valoriser davantage la création littéraire réunionnaise. Illustration avec l'opération "Je lis un livre péï" dont la sixième édition se termine ce samedi 23 avril.

Cette année encore, on retrouve dans le top 12 des libraires du département des titres dont le succès ne faiblit pas, à savoir "La Réunion faune et flore" (Austral Éditions), "Séga et Maloya" de Moniri M’baé (Zébulo Éditions) et le "Jeu des 7 familles" de Modeste Madoré (Éditions à la gomme).

Le reportage de Réunion La 1ère :

Je lis un livre péi : dernier week-end de dédicaces

De la BD au roman, en passant par la littérature jeunesse

On note aussi que les titres jeunesse, fiction ou documentaires sont majoritaires. Mais la nature et le patrimoine restent des sujets plébiscités par les Réunionnais. En littérature adulte, le roman "Karma" d'Isabelle Kichenin se distingue tout comme la BD "L’autre côté la mer", déjà remarquée l’an dernier.

Alors que depuis 2012, la production éditoriale était globalement en baisse, l'année 2021 aura été marquée par un fort rebond replaçant la littérature péï à son plus haut niveau. Elle se distingue également par un taux élevé de publication pour les adultes (127 contre 99 en 2020 et... 86 en 2012).

Sixième édition de l'opération Je lis un livre péï à La Réunion
Rencontre avec des auteurs réunionnais dans une librairie de Saint-Denis ©Daniel Fontaine

Faire découvrir les livres péï

Au total, pour cette nouvelle édition de "Je lis un livre péï", plus de 100 auteurs, animateurs et artistes se sont mobilisés sur près de 40 sites partenaires. Et Barbara Picard, gérante des librairies France Loisirs à Saint-Denis et à Saint-Pierre, le confirme. Ses clients sont de plus en plus nombreux à s'intéresser aux auteurs réunionnais et à leurs producteurs.

"Notre rôle, c'est de faire découvrir à tous les clients tout le panel de livres qu'il y a à La Réunion, explique-t-elle. Il y a beaucoup de livres pour enfants et de plus en plus de romans adultes. C'est assez sympa et agréable à présenter ce que les gens ne connaissent pas forcément".

Le public scolaire n'est pas oublié

Cette année, la fête du libre péï s'est déroulée sur une semaine complète. Des animations ont donc été organisées dans les différents lieux culturels de l'île : librairies, bibliothèques, médiathèques et galeries. Et les organisateurs ont innové en associant également les écoles à la manifestation.

Ce samedi encore, des rencontres-dédicaces ont eu lieux, ainsi que des séances de lectures ou encore des conférences-débats, des spectacles, des concerts et des ateliers d'écriture.

Qui remportera le Prix Vanille 2022 ?

L'association La Réunion des Livres, organisatrice de l'évènement, profite aussi de l'évènement pour décerner le Prix Vanille destiné aux auteurs, illustrateurs et dessinateurs de La Réunion ou de l'Océan indien.

L'année dernière, le Prix Vanille 2021 – Illustration avait été décerné à Modeste Madoré pour son album "Ishka et l’oiseau bleu extraordinaire qui a trouvé comment faire pour grandir d’un seul coup" publié par les Éditions à la gomme.

Le Prix Vanille 2021 – Dessin était allé à l'auteur Robinson pour son album "L’aurore" publié par Des Bulles dans l’Océan. Le Prix Vanille 2021 – Oeuvre de fiction était enfin allé à Joëlle Écormier pour son roman "Kô" publié par Zébulo Éditions et à Isabelle Kichenin pour son roman "Karma" publié par les Éditions Poisson Rouge.oi.