réunion
info locale

JIOI 2019 : la colère du CROS Réunion face au manque d'accréditations

jioi maurice 2019
Des demandes d'accréditations n'ont pas été acceptées pour la délégation de La Réunion.
Des demandes d'accréditations n'ont pas été acceptées pour la délégation de La Réunion. ©Mélodie Nourry
La colère du Comité Régional Olympique et Sportif de La Réunion. Des demandes d'accréditations n'ont pas été acceptées, notamment pour des élus et des familles d'athlètes pour assister aux Jeux des îles de l'Océan Indien qui s'ouvrent à Maurice ce jeudi 18 juillet.
"C'est un peu fort de café !" Monique Cathala veut rester polie, mais elle ne décolère pas. La présidente du CROS, le Comité Régional Olympique et Sportif de La Réunion, a appris que toutes les accréditations demandées pour les Jeux des Iles de l'Océan Indien n'avaient pas été acceptées par l'île Maurice, le pays organisateur.

Maurice a refusé la quasi-totalité des demandes d'accréditation "hors quotas". "Nous sommes dans une situation que nous n'avions pas du tout prévu, raconte Monique Cathala, la présidente du CROS. Les parents des athlètes, comme les élus de La Réunion qui nous ont aidés à participer à ces jeux, ne pourront pas venir. Ça nous paraît tellement impensable, nous ne comprenons pas".
 
Des demandes d'accréditations n'ont pas été acceptées pour la délégation de La Réunion.
©Mélody Nourry
 

Seul le préfet est accrédité

L'île Maurice a délivré 413 accréditations pour les athlètes, leurs encadrants, mais aussi les équipes médicales. "On ne s'y est pas pris trop tard, toutes nos demandes d'accréditations pour les élus sont partis il y a au minimum deux mois", affirme Monique Catala. Pourtant, le président de Région, le président du département et les députés n'ont pas eu le précieux sésame. "La seule personnalité officielle invitée au niveau de l'île est Monsieur Le Préfet", ajoute la présidente du CROS Réunion

Avec plus de 400 participants, la délégation de La Réunion est la plus importante des Jeux. Un quota supplémentaire d'environ quinze personnes est prévu, mais La Réunion en aurait besoin plus du triple.
 

"Ça risque de chauffer" 

Le Comité Régional Olympique et Sportif de La Réunion attend désormais d'arriver sur place pour trouver une solution pour les accréditations, mais aussi pour les billets. En effet, les billetteries ont été prises d'assaut et les places manquent.

"Il est impossible de régler le problème par téléphone, nous devons éclaircir les choses", affirme Monique Cathala. "Ça risque de chauffer si certains parents ne peuvent pas assister aux épreuves de leurs enfants et si certains athlètes ne peuvent pas assister à la cérémonie d'ouverture, alors que nous avons tout fait dans les temps".

De leurs côtés, certaines ligues réunionnaises réflechissent d'ores-et-déjà à un boycott des Jeux si les familles des joueurs ne parviennent pas à assister aux épreuves. A trois jours de l'ouverture des Jeux, le CROS espère toujours trouver une solution pour que les supporters réunionnais soient présents dans les stades et les gymnases.
 
Publicité