Une journée départementale dédiée à la dengue le 18 décembre

dengue
Démoustication
©Capture d'écran
Le virus de la dengue circule toujours à La Réunion et fait craindre une épidémie de grande ampleur avec l’arrivée de l’été. Une journée départementale de mobilisation est organisée le 18 décembre 2018 dans le cadre d'une nouvelle campagne de communication « Nou tout’ Ensemb ».
 
Avec 6 689 cas de dengue confirmés depuis le début de l’année, le virus de la dengue continue de circuler sur l’île de La Réunion, laissant craindre une épidémie de grande ampleur avec l’arrivée de l’été. Du 26 novembre au 2 décembre dernier, 8 nouveaux cas de dengue ont été recensés dans  le Sud, l’Ouest et l’Est.  Dans ce contexte particulièrement sensible, le périmètre des acteurs engagés dans cette lutte contre la dengue et de démultiplier les relais d’information et de diffusion des messages de prévention à destination de la population va être élargi.
 

« NOU TOUT’ ENSEMB, on se protège contre la dengue. Et vous ? »

Aussi, la Préfecture de La Réunion et l’ARS-OI lancent une nouvelle campagne de communication intitulée « NOU TOUT’ ENSEMBLE, on se protège contre la dengue. Et vous ? ».
Une campagne dans laquelle sont associées dix personnalités locales connues et dont l’enjeu est de sensibiliser le plus grand nombre au risque d’épidémie de dengue. Des personnalités telles que Aude Pallant-Vergoz, marraine emblématique de la campagne contre la dengue, mais aussi Jacky Revel, Christelle Floricourt, Florence Sellier, Thierry Jardinot, Pascal Montrouge, Mc Box, Meddy Gerville, Jean-Louis Prianon ou encore Marcelle Puy ont répondu présents pour faire passer le message suivant : « Luttons ensemble contre la dengue et montrons, nous aussi, le bon exemple à suivre ! ».

L’idée étant aussi de rappeler l’importance d’agir effacement pour une protection collective contre  le virus.  
Cette campagne de communication sera déployée sur différentes radios (dont Réunion La 1ère) à compter du 13 décembre. Par ailleurs, des affichages 4X3 seront déployés sur pas moins de  200 panneaux sur toute l’île durant 15 jours, à partir du 28 décembre.

Mais aussi :

- 12 000 affiches diffusées sur l’ensemble de l’île à nos partenaires
- Des flyers rappelant les gestes de prévention indispensables pour lutter contre les moustiques
- Un contenu dédié sur les réseaux sociaux de l’ARS OI et de ses partenaires
- Une information sur les sites internet de la Préfecture et de l’ARS Océan Indien et une communication sur les réseaux sociaux : Facebook Ensemble contre les moustiques, Twitter de la Préfecture.

 

18 décembre : une journée départementale consacrée à la dengue

Dans ce cadre, une journée départementale de mobilisation est organisée à La Réunion le 18 décembre prochain. Initialement prévue le 30 novembre, cette journée a dû être décalée en raison des derniers mouvements sociaux. Un grand nombre d’actions sera ainsi proposé au grand public sur toute l’île.

Ouverte à tous (partenaires publics et privés), cette journée vise à :
- Encourager et convaincre les Réunionnais de l’importance de supprimer les eaux stagnantes dans les jardins
- Sensibiliser les acteurs à l’enlèvement des déchets et encombrants
- Réduire efficacement les risques de transmission du virus de la dengue à La Réunion
- Relayer très largement les messages sur les gestes de prévention à adopter
- Unir nos forces et nos moyens derrière une même cause pour éradiquer la propagation du virus.
 

Situation épidémiologique au 11 décembre 2018

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Du 26 novembre au 2 décembre, 8 cas de dengue ont été confirmés. Les cas diagnostiqués sont répartis dans les zones suivantes :

=> Dans le sud : Saint-Louis (2 cas), Rivière Saint-Louis (2 cas)
=> Dans l’ouest : La Possession (1 cas), Saint-Leu (1 cas)
=> Dans l’est : Saint-André (2 cas)

Au total depuis le début de l’année 2018, on enregistre :
148 hospitalisations pour dengue
467 passages aux urgences

6 décès, dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue
En raison des derniers mouvements sociaux à la Réunion, les données sont à considérer avec précautions (sous-estimation possible).




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live