réunion
info locale

JSSP : une qualification en 8ème de finale de coupe de France à portée de crampons

football
JSSP l'exploit des Saint-Pierrois fait la une de l'Equipe 050120
©L'Equipe.fr
La JSSP a créé la surprise le 4 janvier dernier en se qualifiant pour les 32ème de finale de la Coupe de France en sortant Niort par 2 buts à 1. Un duel entre David et Goliath qui a vu la victoire sans appel de l’outsider, actuel champion de La Réunion, face à un club de Ligue 2.

Les qualités footballistiques de la JSSP ne sont plus à démontrer à La Réunion. Le club de la capitale du Sud, fondé en 1950, est le plus titré de l’île avec 21 couronnes de champion à son actif. Les Saint-pierrois peuvent également se targuer d’être la seule équipe locale à n’avoir jamais connu la descente en division inférieure depuis 70 ans.

Les Cigognes ont compté dans leur rang, au fil des ans, de grands noms du ballon rond dont Didier Agathe ancien attaquant d’Aston Villa, Dimitri Payet, actuel milieu de terrain de l’Olympique de Marseille qui a évolué sous les couleurs de l’équipe de France tout comme Florent Sinama-Pongolle ou Guillaume Hoarau. La JSSP a également pu compter sur le savoir-faire de l’attaquant de Liverpool, Djibril Cissé, et du meilleur buteur du championnat de France entre 1988 et 1992, Jean-Pierre Papin.

La JSSP : un club en veine


Le leader du championnat de La Réunion se présente en 16ème de finale de coupe de France avec, en poche, une année 2019 porte-bonheur pour les joueurs. Après avoir survolé les matchs de Régionale 1, se payant même le luxe d’un sacre anticipé en novembre dernier, le 5ème titre d’affilé de son histoire, la JSSP réalise un quadruplé en décrochant, la même année, le Trophée des Champions, la Coupe de La Réunion et la Coupe Régionale de France.

Une veine qui continue en coupe de France avec une première victoire au 7ème tour 1 à 0 face à Jura Sud, club de Nationale 2. Les joueurs, menés par Jean-Michel Fontaine, sont ensuite venus à bout de Thaon-les-Vosges, club de nationale 3, 5 tirs au but à 3. Les chamois Niortais, eux, ont cédé sous la pression des St Pierrois, ce malgré une égalisation à la 63ème minute (but contre son camp de Gervais Randrianarisoa). L’outsider réunionnais a su faire preuve de sang-froid pour vaincre le favori, une équipe solide qui évolue depuis 27 saisons au sein de la Domino's Ligue 2.
Samedi, les Cigognes auront face à eux SAS Epinal. Une équipe de Nationale 2 qui a déjà eu l’occasion d’atteindre les 8ème de finale de Coupe de France. C’était en 2013 face au RC Lens. Les Boutons d’or avaient alors éliminé l’Olympique Lyonnais et Nantes aux tours précédents avant de chuter face au Racing. Les joueurs partent donc favori face aux Saint-pierrois. Mais rien ne dit que cette fois encore, l’outsider ne créera pas la surprise.  

Publicité