L’élection du maire de la Plaine des Palmistes, Johnny Payet, sera-t-elle annulée ?

élections
Installation de Johnny Payet à la mairie de la Plaine-des-Palmistes en compagnie de Marco Boyer
©Michelle Bertil
Ce lundi 13 septembre, le tribunal administratif a examiné un recours en annulation de l’élection municipale. Il a été déposé par le candidat perdant Jean-Luc Saint-Lambert, contre le maire élu Johnny Payet. La décision a été mise en délibéré.
L’élection du maire de la Plaine des Palmistes sera-t-elle annulée ? La décision a été mise en délibéré dans moins d’un mois. Ce lundi 13 septembre, le tribunal administratif a examiné un recours en annulation du scrutin. Il a été déposé par le candidat malheureux Jean-Luc Saint-Lambert, contre le maire élu Johnny Payet.
 

Distribution de colis alimentaires

Jean-Luc Saint-Lambert lui reproche d’avoir profité du confinement pour continuer à mener campagne dans la commune. Il accuse Johnny Payet d’avoir distribuer des colis alimentaires durant la crise sanitaire, via une de ses sociétés. L’ancien maire de la Plaine des Palmistes, Marco Boyer, assure que Johnny Payet était le seul à avoir répondu à l’appel.

Jean-Luc Saint-Lambert n’a pas assisté à l’audience ce matin. "Est-ce vraiment sérieux de ne pas se rendre au tribunal ? Est-ce vraiment sérieux de contester un résultat deux fois supérieur au sien ? s’interroge Me Valérie Yenpon, avocate de Johnny Payet. Nous avons démontré ce matin que la victoire de Johnny Payet était nette et sans appel. Est-ce qu’il s’agit d’une manœuvre politique ? sans doute".
 
©reunion
 

Une précédente action en justice

Ce n’est pas la première action en justice menée par Jean-Luc Saint-Lambert, ancien maire de la commune de 2008 à 2014. En juin dernier, Jean-Luc Saint-Lambert avait déjà obtenu la condamnation de Marco Boyer pour des faits de violence à son encontre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live