L'épidémie de dengue s’accélère à La Réunion avec 758 cas en une semaine

dengue
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion.
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion. ©Imaz Press

Les autorités annoncent, ce mercredi 31 mars, 758 cas de dengue du 15 au 21 mars. L’épidémie s’accélère dans l’île, avec une hausse des hospitalisations pour forme sévère.

L’épidémie de dengue s’accélère à La Réunion. Du 15 au 21 mars, 758 cas de dengue ont été confirmés, annoncent ce mercredi 31 mars, la préfecture et l’Agence Régionale de Santé dans un communiqué.

Les autorités déplorent aussi une hausse des hospitalisations pour forme sévère de dengue. Vingt communes sont concernées avec des regroupements de cas principalement situés dans l’Ouest au Port, Saint-Paul et La Possession, et sur le territoire Sud à Saint-Joseph. A ce jour, seul le sérotype 1 a été mis en évidence parmi les cas confirmés.

Hausse des hospitalisations pour forme sévère de dengue

Depuis le début de l’année, 308 personnes ont été prise en charge aux urgences et 114 patients affectés par la dengue ont été hospitalisés dont 19% pour une forme sévère (en augmentation en comparaison avec 2019 et 2020).

Bien que rares, des manifestations ophtalmologiques (baisse brutale et parfois sévère de la vue) ont été rapportées chez certains patients, une semaine après l’apparition des premiers symptômes de la dengue. Il est recommandé dans ce cas de consulter un ophtalmologiste ou de se rendre aux urgences.

Depuis le 1er Janvier, 2 648 cas ont été confirmés, 114 personnes hospitalisées, et 308 autres sont passées aux urgences.

Localisation des cas

Des cas sont recensés dans 20 communes : Bras Panon, Saint-Paul, Saint André, Trois Bassins, Saint-Benoit, Saint-Leu, Sainte-Rose, Le Tampon, Salazie, Saint-Philippe, Saint-Denis, l’Etang Salé, Sainte-Marie, Petite Ile, Sainte-Suzanne, La Possession, Le Port, Saint-Joseph, Saint-Louis, Saint-Pierre.

Dans l’Ouest : le nombre de cas rapportés dans la commune du Port continue d’augmenter (55% des signalements). Le nombre de cas poursuit également sa hausse à La Possession et à Saint-Paul (11% des signalements chacun). De nouveaux regroupements de cas sont identifiés à Saint-Paul.

Dans le Sud, après une stabilisation à Saint-Joseph, le nombre de cas repart à la hausse  (5% du total).

Dans le Nord, des foyers de dengue sont mis en évidence à Saint-Denis dans les quartiers de la Bretagne et  Sainte-Clotilde.

Seules les communes de la Plaine des Palmistes et Cilaos n’ont pas rapporté de cas pendant 4 semaines consécutives.

Les regroupements de cas (foyers de dengue) ont été identifiés dans les quartiers suivants :

Région Ouest

·         Le Port (Cité Parny, Manes, Satec, SIDR Basse, SIDR Haute, Ariste Bolon, Epuisement, Saint Ange d’Oxile, Vieille ville, Say, Piscine, Magellan,  Zac1, Orée du Bois, ZUP 1, Lot Sedre, Cœur Saignant Haut, Cœur Saignant Bas, Rivière des Galets)

·         La Possession (Moulin Joli, St Laurent, Ste Thérèse, Cap Noir, Ravine à Malheur)

·         Saint Paul (La Plaine, Jacquot, Poudrière, La Baie, Bellemène, Trou d’eau, La Saline les Bains, Lotissement Bellevue, Fleurimont, Plateau Caillou)

Région Sud

·         Saint-Joseph (Les Jacques, La Cayenne, Le Butor, Le Goyave, Carosse)

·         Tampon (Quatre Cents)

·         Saint-Pierre (Les Casernes)

Région Nord

·         Saint-Denis (La Bretagne (partie Basse), Sainte Clotilde)

Recommandations 

Afin de limiter la propagation de l’épidémie, et de prévenir les formes graves de la maladie nécessitant une hospitalisation, la préfecture et l’ARS rappellent à la population l’importance de consulter un médecin dès l’apparition de symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, fatigue...), de se protéger des piqûres de moustiques et d’éliminer les gîtes larvaires chez soi. 

Continuez à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement ; plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège de l’atteinte par un autre sérotype.