La 2ème saison sèche la plus déficitaire en 49 ans

météo
20170115 Secheresse
©Réunion1ère
La saison sèche actuelle est classée au 2ème rang des saisons les plus déficitaires enregistrées par Météo-France depuis 49 ans. Une situation tendue qui a amené une poignée de communes à prendre des mesures telles que des coupures d’eau la nuit dans certains quartiers.
Selon le comité sécheresse qui s’est réuni le jeudi 24 septembre afin de faire le bilan de la situation hydrologique et météorologique, cette année 2020 est marquée par une saison sèche record. Les données recensées suscitent l’inquiétude.

Le bilan cumulé de la saison des pluies 2019/2020 et de la saison sèche en cours est déficitaire dans les hauts du Sud-Ouest, et exceptionnellement déficitaire dans l’Ouest, le Nord, l’Est et les hauts du Nord-Est. Seules les régions Sud-Ouest et Sud-Est de l’île connaissent une situation plus favorable.

La saison sèche actuelle, qui va de mai à septembre, est ainsi classée au 2ème rang des saisons les plus déficitaires enregistrées par Météo-France depuis 49 ans. Et pour les prochaines semaines à venir, il ne faudra pas s’attendre à des surprises en termes de précipitation, selon les prévisions météorologiques.
 

Une situation plus marquée dans six communes


Les effets de cette situation déficitaire sont particulièrement marqués pour les communes de Saint-André, Sainte-Marie, Saint-Denis, La Possession, Salazie, et Cilaos. Ces dernières ont mis en place des plans de coupure la nuit sur certains secteurs limités de leur territoire et notamment dans les hauts.

Pour le Nord et l’Est, les plans de coupure mis en place dans le courant du mois d’août avaient été suspendus suite aux précipitations de début septembre mais ils sont en cours de réactivation.

Cette situation tendue fait craindre encore des perturbations dans la distribution d'eau alors que les deux prochains mois sont statistiquement les moins arrosés de l’année. Et en particulier dans ces six communes les plus touchées.
 

Le préfet appelle à la vigilance


Par contre, les conséquences de cet état de sécheresse sévère devraient moins se faire ressentir dans les autres villes du département. Bien qu’il y ait des signaux d’alerte, le comité Sécheresse considère qu’il n’y a pas lieu à ce stade de mettre en œuvre des mesures générales de restriction d’eau.

Le préfet de La Réunion appelle néanmoins à la vigilance l’ensemble des acteurs en charge de la distribution de l’eau et sensibilise les Réunionnais et les Réunionnaises à cette situation tendue.

Le comité rappelle que chaque collectivité peut, en fonction de la situation particulière de son territoire, être amenée à prendre des mesures de restriction adaptées à la situation locale. C’est le cas pour les communes de Cilaos, de Bras-Panon, de Saint-André, de Sainte-Marie et de la Possession où les habitants ont été invités à contrôler leur consommation d’eau.
 

Attention à sa consommation d’eau


Il est conseillé d’avoir une utilisation la plus économe possible de l’eau, aussi bien pour les particuliers que les collectivités notamment en évitant le lavage des cours et des voiries à grandes eaux et en réduisant les arrosages des espaces verts et des stades.

D’un point de vue sanitaire, lorsque l’eau revient au robinet après une coupure d’eau, il est recommandé de prendre des précautions. En effet, au moment de la remise en service, l’eau peut être impropre à la consommation durant plusieurs heures et il est recommandé durant cette période de ne pas utiliser l’eau pour la boisson ou la préparation des aliments, privilégier les usages non alimentaires (toilette, WC, ménage…) et préférer la consommation d’eau embouteillée.
 

Les acteurs du monde agricole en alerte


En matière agricole, la situation de sécheresse a conduit à la mobilisation des acteurs afin de limiter les conséquences négatives sur l’alimentation en eau des élevages et le fourrage. Un groupe de travail a déjà été mis en place par la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DAAF) pour traiter l’ensemble des questions agricoles, et le Conseil Départemental a reconduit des mesures de soutien aux élevages mises en place en 2019 notamment le transport d’eau.

Cette période sèche est enfin propice aux départs de feux : il est nécessaire de proscrire les pratiques de brûlage de végétaux coupés et d’écobuage, indique encore le comité sécheresse.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live