La CAF de La Réunion souhaite créer 2000 places en "crèches d'entreprise"

famille
Crèche
A La Réunion, il manque près de 3 000 places de crèche. ©RB Imaz Press
Le nombre de place en crèche dans l'île est trop restreint pour la CAF de La Réunion. Elle lance un appel à projets pour des "crèches d’entreprises". L'objectif : augmenter le nombre de places pour faciliter le retour à l'emploi ou à la formation.

Pas évident de faire garder ses enfants à La Réunion lorsque l'on travaille. Le département compte près de 7 334 places au sein de 364 établissements d’accueil de jeunes enfants. C'est insuffisant pour la Caisse d'Allocations Familiales. Elle encourage l'élargissement de l'offre d'accueil pour faciliter le retour à l'emploi ou à la formation des parents.

Au moins 2 000 places manquantes

Pour mieux concilier vie familiale et professionnelle, il faut trouver des solutions de garde adaptées aux salariés. La CAF estime qu'il faut augmenter le nombre de places en "crèches d'entreprise". Elle lance un appel d'offre pour encourager la création de places, qui faciliterait le retour à l'emploi ou la formation des parents.

On a vingt points de retard par rapport à la métropole en terme de taux d'équipement. C'est 2 000 places de crèche qu'il faut créer rapidement.

Frédéric Turblin, directeur de la CAF Réunion

Cela passe par la mobilisation du monde économique et les gestionnaires de structures d’accueil. Cet appel d'offre, prévoit la création d'un millier de places en crèche dans le Sud de l'île, et d'un autre millier dans le Nord.


Les frais de garde seront partagés entre l'employeur et le salarié. La Caisse d'Allocations Familiales, elle, investira à hauteur de 80% selon la qualité du projet.

Des entreprises anticipent

Dans certaines entreprises, on facilite la garde des enfants des salariés. Chez Gaoshan Pictures, un studio de films d'animations, en réservant des berceaux dans la crèche juste en face, on garanti les places à ses salariés.

L'avantage c'est de pouvoir recruter plus facilement et fidéliser les salariés et leurs talents. Ca représente aussi nos valeurs de bienveillance et on a des salariés pleinement concentrés.

Xotschil Marty, directrice de Gaoshan Pictures

(Re)voyez le reportage de Réunion La 1ère :

Crèches d'entreprise : la Caf lance un appel d'offres

La société prend en charge entre 25 et 30% des frais de gardes, qui sont ensuite compensés par des crédits d'impôts. Un investissement gagnant-gagnant, encouragé par la CAF de La Réunion.