La campagne électorale des Régionales et Départementales est lancée

élections 2021
Election campagne électorale affichage
©IPR

Trois semaines avant le premier tour des élections régionales et départementales, débute la campagne électorale officielle. A compter de ce lundi 31 mai, des règles strictes s’appliquent aux nombreux candidats. La crise sanitaire apporte également son lot de restrictions.

La campagne électorale s’est ouverte ce lundi 31 mai à 00h00 pour le premier tour des élections régionales et départementales, prévu le dimanche 20 juin. Elle s’achèvera le samedi 19 juin à 00h00. Celle du second tour du dimanche 27 juin débutera le lundi 21 juin à 00h00 et sera close le samedi 26 juin à 00h00.

D’ordinaire d’une durée de deux semaines, la campagne est cette année rallongée et durera trois semaines du fait de la crise sanitaire. Certains aspects en sont aussi modifiés.

Porte-à-porte autorisé et réunions publiques limitées

A partir de ce lundi 31 mai, les voitures-sono vont faire leur grand retour dans les rues du département. La distribution de tracts sur la voie publique et le porte-à-porte sont également autorisés, à condition de respecter l’interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes, le port du masque et les gestes barrières.

En raison de l’épidémie de Covid, les rassemblements électoraux doivent en revanche être organisés de manière à pouvoir respecter toutes les mesures sanitaires en vigueur. Conformément aux mesures annoncées le 19 mai dernier, les meetings sont autorisés dans les Etablissements Recevant du Public, dans les mêmes conditions que les concerts ou les pièces de théâtre, avec une jauge limitée à 35%.

A noter, les réunions publiques sont autorisées, mais limitées à 50 personnes. Certains candidats aux élections régionales ou départementales ont ouvert leur permanence électorale, mais il est toujours interdit d’y accueillir du public.

Les règles de campagne devraient encore évoluer au 9 juin, suivant ainsi le plan de désescalade voulu par le président de la République. Reste à savoir si le préfet de La Réunion le suivra. Du fait des chiffres du covid en hausse, cela pourrait être compromis.

Un protocole strict pour ce double scrutin

Les scrutins des 20 et 27 juin seront eux aussi adaptés à la crise sanitaire. Les modalités d’organisation de ce double-scrutin et le protocole sanitaire applicable dans les bureaux de vote ont été précisés dans une circulaire adressée à l’ensemble des maires de France par le ministre de l’Intérieur, à la lumière de l’avis du comité de scientifiques du 29 mars 2021.

Le protocole reprend ainsi celui mis en place lors du second tour des élections municipales du 28 juin 2020, en l’adaptant aux enjeux d’un double scrutin. Les personnes chargées de la tenue des bureaux de vote peuvent ainsi être vaccinées prioritairement, à savoir le président, les assesseurs et le secrétaire du bureau de vote. Des créneaux leur sont réservés dans les centres de vaccination jusqu’au 5 juin.

Pour le dépouillement, les scrutateurs seront désignés en priorité parmi des personnes vaccinées ou immunisées, ou qui dispose d’un test négatif de moins de 48 heures. Des autotests pourront être mis à dispositions pour les personnes qui n’auraient pu être vaccinées et qui seraient mobilisées le jour du scrutin. Les listes des personnes concernées devront être transmises au préfet par les maires.