La campagne sucrière en retard, mais la richesse de la canne est meilleure

agriculture
La coupe cannes la commencé !
Illustration. ©Laurent Figon
Le démarrage tardif de la campagne sucrière n’est pas sans conséquence pour les planteurs. Ceux de l’Est accusent un important retard de livraisons. Seul réconfort, la richesse en sucre est bien meilleure cette année.

Un mois après le lancement de la campagne sucrière, la Chambre d’Agriculture de La Réunion fait un état des lieux. Le démarrage tardif a porté préjudice au bon déroulement de la campagne.

Au 18 août, 223 000 tonnes de cannes à sucre ont été récoltées sur l’ensemble de l’île. Mais la campagne accuse un retard de près de 150 000 tonnes, indique Frédéric Vienne, le président de la Chambre d’Agriculture de La Réunion.

Retards de livraisons dans l’Est

Dans les centres de réception de Beaufonds, Ravine Glissante et Pente Sassy, les livraisons accusent un retard de 50% par rapport à 2021.

Le mouvement de grève du personnel de Tereos à l’usine de Bois-Rouge, depuis 4 jours, n’arrange pas la situation. Les planteurs ne peuvent pas livrer, mais soutiennent le mouvement des grévistes.

Frédéric Vienne fait part de son inquiétude pour les planteurs de l’Est de l’île, " qui, avec ces retards successifs, vont se retrouver à finir la campagne dans des conditions climatiques très compliquées avec l’arrivée de la saison des pluies ".

Le président de la chambre d'agriculture était l'invité du 19h :

Cannes : l'interminable fièvre

Une meilleure richesse en sucre

Mais les planteurs ont tout de même une satisfaction, celle de la teneur en sucre. Dans le Sud, elle est proche d’un point de plus par rapport à l’année dernière, indique le président de la Chambre verte.

Dans l’Est, la richesse en sucre a pris 0,20 point de plus. C’est " moins ", mais " c’est déjà ça ", selon Frédéric Vienne, qui indique que cela redonne tout de même un peu le moral aux planteurs. Il faudrait maintenant que cela perdure jusqu’à la fin de campagne, insiste-t-il.