La CGSS et la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse signent un partenariat

santé
Dialogue de sourd entre la CGSS et les travailleurs indépendants
CGSS ©Precilla Ethève

Afin de favoriser l’accès aux droits et aux soins pour les jeunes pris en charge par la DTPJJ, un partenariat a été signé ce lundi 31 mai avec la CGSS Réunion.

Cette convention vise à renforcer la coopération, existante depuis plusieurs années maintenant, entre les deux organismes afin de faciliter l’accès aux droits et aux soins des mineurs, sous-main de justice et suivis par les services de la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de la Réunion dans un souci commun de lutte contre les exclusions.

Ce partenariat vise à :

  • renforcer, fiabiliser et étendre les échanges d’informations entre les deux institutions
  • apporter des solutions juridiques et/ou techniques à des situations particulières ou complexes

Il s’inscrit dans le cadre de la simplification des démarches et de l’accès à l’information pour gagner en efficacité.

Le champ d’application de cette convention concerne prioritairement les domaines d'actions qui méritent une attention particulière pour le public des jeunes :

  • L'accès aux droits sociaux
  • La promotion d'habitudes de vie favorables à la santé et au bien-être au travers du développement des compétences psychosociales et principalement sur les thématiques suivantes : conduites addictives, vie affective et sexuelle (prévention des comportements à risque/VIH-IST et des violences), alimentation équilibrée, activité physique et sportive

Quelques repères chiffrés

La Caisse Générale de Sécurité Sociale de La Réunion en chiffre c’est :

  • 850 478 assurés : 43,6% d’entre eux bénéficient de la Complémentaire santé solidaire
  • 2.9 milliards d’euros versés en prestations santé

La DPJJ de La Réunion c’est:

  • 618 nouveaux jeunes dont 247 suivis au long court
  • 7 unités éducatives du secteur public et 4 du secteur associatif habilité
  • 105 travailleurs sociaux accompagnants

La Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (DPJJ) est chargée, dans le cadre de la compétence du Ministère de la Justice, de l’ensemble des questions intéressant la justice des mineurs et de la concertation entre les institutions et associations intervenant à ce titre. Ainsi, elle conçoit, en liaison avec les directions compétentes, les normes et les cadres d’organisation de la justice des mineurs.

La DPJJ assure, directement, dans les services et établissements de l’État, la prise en charge de mineurs sous mandat judiciaire. Par ailleurs, les professionnels mènent, en équipe pluridisciplinaire (éducateurs, assistants sociaux, psychologues, professeurs techniques, infirmières) et en partenariat avec d’autres ministères (Education Nationale, Santé…) des actions d’éducation, d’insertion sociale et professionnelle au bénéfice des jeunes sous mandat judiciaire pénal ou civil et de leur famille. L’action sur la santé est une des composantes de l’action éducative auprès du public