La chanson préférée des Réunionnais : revoir le concert de Lorkès bann dalon

musique
La chanson préférée des Réunionnais
La chanson préférée des Réunionnais ©Réunion la 1ère
Le concours de la chanson préférée est maintenant en quarts de finale, quarts qui commencent dès ce lundi. Nous vous proposons de découvrir l'histoire des 16 chansons qui étaient en huitième ainsi que leur interprétation par Lorkès Bann Dalon lors d'un super concert
Le concours "La chanson préférée des Réunionnais" est entré en phase finale. Il ne reste que 8 titres encore en lice, qui s'affronteront en quarts de finale dès ce lundi 23 novembre. 

Revoir les 16 titres qui étaient en huitièmes, et plus encore, par l'excellent "Lorkès Bann Dalon"
Voici l'histoire de 16 monuments, retranscripte par le PRMA (Pôle régional des musiques actuelles).

Po ou mam'zèl 

Vingt ans après son premier enregistrement, Dominique Barret (1964) devient en 2001 le chanteur de charme incontesté avec le séga love « Po ou mamzel ». Les paroles sont de Christian Lauret, la musique de l’interprète et l’enregistrement se retrouve sur le cd GD 061.

Polka Angélo

La « Polka Angélo », est issue du répertoire des Pat’Jaune (1987), garants de la préservation des danses de salon créolisées (polka, marzurka, scottish…) en vogue au début du XXème siècle et du séga. Résolument gaie et entrainante, cette composition datant de 1998 (cd Youl Digital Studio DIG 9804) est l’œuvre de Bernard Gonthier.

Annelise

« Annelise », est le tube des Super-jets (1965), l’orchestre de bal des années 1960/1970 constitué d’Anou (guitare), Harry Pitou (guitare), Johnny Ferrier (chant et basse), Ange Hoareau (orgue) et Jean-Pierre Nativel (batterie). Composé par Joseph Pitou, ce titre fut gravé sur le 45 Tours Jaja Spécial séga.

P'tit case en paille

« P’tite case en paille » est l’ouvre de Fred Espel (1938), le fin guitariste du Club Rythmique qui est au début des années 1960 l’orchestre attitré du producteur Jackman. Ce titre sera d’ailleurs gravé pour la première fois sur le 45 Tours Jackman 466104.

La route en corniche

« La route en corniche » est un titre composé et interprété pour la première fois en 1963 à l’occasion de l’ouverture officielle de la route du littorale par Le Prince du séga Michel Admette (1937). Ce titre extrait du 45 Tours Jackman 40148 sera vendu à plus de 40 000 exemplaires.

Toué l'est joli

« Toué l’est jolie » figurant sur le 33 Tours PFAV 4006, écrit par Pierrot Vidot sur une musique de Serge Barre, a été popularisé par le premier groupe de musiciens-chanteurs de l’île, les Jokarys (à l’origine Henry Maingard, André Legras et Alain Choby). Marquant La Réunion des années 1950 à 1980, il offre au public des versions modernisées des musiques traditionnelles de la première moitié du XXième siècle.

Kaskavèl

« Kaskavel » est une composition de Jean Cadet, chanté par le groupe Kayambé, formé en 1989 par le chanteur guitariste Maximin Boyer (1956-2018). Enregistré en 1993 sur le cd Oasis Studio 33431, ce titre lancera la carrière du groupe.

Bato Fou

« Bato fou » est une chanson écrite par Axel Gauvin et composée par Gilbert Pounia en 1983. Le groupe Ziskakan qui l’interprète, l’enregistre sur le 33 T Pei Bato fou, avant que ce fonkèr militant connaisse un succès fulgurant, faisant la notoriété du groupe.

Grand mère

Ousanousava est un groupe formé en 1984 par Jules Joron et ses fils. Il enregistre le titre « Grand-mère » en 2004 sur le cd Ousanousava live (studio oasis OS 04-001). Au chant, Bernard Joron sublime les paroles écrites par son frère Frédéric.

Mon Ile

« Mon île » est la ballade romancée qui caractérise le mieux La Réunion à travers les paroles poétiques et l’interprétation de Jacqueline Farreyrol (1939). Sortie en 1979 sur le vinyle 45 Tours Auvidis PFAV 3001, cette composition a depuis fait l’objet de nombreuses reprises.

Inn ti manzel

« Inn ti manzel » est une ballade composée par Joseph Gauliris. Interprétée par Thierry Gauliris (1965) au sein du groupe Baster et enregistrée en 1983 avec l’aide de Ziskakan sur la cassette MKBT Zis 005, ce titre marque le début du Mouvman Kiltirel Basse-Terre.

Voleur canard

« Voleur canard », est un séga humoristique composé par Jules Joron (1936-2002) et interprété pour la première fois par l’orchestre André Philippe. Il fut gravé à la fin de années 1950 sur le 45 Tours 4 titres Dindar MON 25 005. D’un réalisme intense, il est question ici d’une scène de vie issue d’une expérience vécue.

Rest là maloya

« Rest’ là maloya » est un titre écrit, composé et interprété par Alain Peters (1952-1995). 
Il fut enregistré et remixé par Loy Ehrlich à Paris en 1987, avant de faire l’objet du cd « Parabolèr » en 1998.

Maloya l'amour

Créée en 1979, la troupe Kalou Pilé est le reflet du métissage de l’île sous la houlette de Jacqueline Farreyrol, l’auteur et compositrice de « Maloya l’amour ». Gravé sur le 33 T Disque Déesse DDLX 215 au début des années 1980, ce titre connaît un franc succès, malgré la courte existence de la troupe.

Marylou

« Marylou » pourrait bien être le titre le plus vendu de la fin de années 1960. Ce ne sont pas moins de 50 000 vinyles 45 Tours Pathé Pat 600092, qui permirent à l’auteur compositeur et interprète chanteur/guitariste Pierre Roselli (1948-1996) de rester de longues semaines durant à la tête du Hit-Parade national.

La rosée tombée

« La rosée tombée » fait l’objet du 45 T Festival OM 452361. Aux côtés de Maxime Laope (1922-2005), Benoîte Boulard (1927-1985) fut la première interprète féminine des années 1950 à devenir une artiste populaire à La Réunion. Avec ce séga, le duo remporte en 1953 le premier prix du radio-crochet « Jeux, danses et chansons » qui se déroule dans les locaux de l’ORTF.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live