La Civis commande six bus électriques pour la Semittel

communautés d'agglomération
Bluebus de la Civis
©Civis.re

La Communauté Intercommunale des Villes Solidaires (C.I.Vi.S) a commandé six nouveaux bus électriques à la société Bluebus de Bolloré. Ces véhicules vont permettre de renouveler, en partie, le parc inter-urbain de la Semittel. Ces véhicules desservent les lignes de Saint-Pierre à Saint-Louis. 

Six bus électriques ont été commandés par la communauté de communes du Sud (Saint-Louis, Saint-Pierre, Cilaos, Petite-Île, Les Avirons et L'Etang-Salé), écrit Le Télégramme. Ces véhicules vont permettre de renouveler le parc des transports en commun propres qui a été constitué en 2013. Mathieu Chichery, Directeur général délégué de la Semittel précise : "La Civis bénéficie du plan de relance du gouvernement. Cette enveloppe permet de commander ces six Bluebus qui peuvent accueillir 22 passagers. Leur prix d'achat est d'environ 250 000 €, soit le double d'un bus à moteur thermique"

La Semittel a formé ses mécaniciens à l'entretien des moteurs électriques. L'achat de ces transports du futur impliquait d'avoir des techniciens réunionnais capables de les réparer et les entretenir. C'était indispensable et c'est désormais une réalité.

Ces bus circulent entre Saint-Pierre et Saint-Louis

 

La flotte de la Semittel est aujourd'hui composée de 11 bus électriques de 6 mètres de long. Elle ne va pas grossir, juste se renouveler. Les premiers cars circulent entre Saint-Pierre et Saint-Louis depuis 8 ans. Ils sont fatigués et pour certains à la limite possible d'exploitation. Pour l'instant, la Civis n'envisage pas d'investir dans des autobus de 12 mètres. Le coût de base, par grand bus, serait 500 000 €. Là encore, la production électrique locale dépendant, pour une part importante, d'énergie carbonée le gain écologique reste limité. Il est moins bruyant, ne pollue pas son environnement immédiat, donc profite aux villes et offre un transport sans à-coups. 

Les moteurs à hydrogène se développent très rapidement. Là encore, le directeur de la Semittel regarde avec attention les dernières innovations. Deux entreprises françaises se sont lancées dans la production de bus. Il est possible que les cars blancs, teintés de rose circulent un jour dans le Sud du département.