La communauté tamoule fête l'An 5122

religion
Le temple de Saint-Gilles-les-Hauts à La Réunion.
Le temple de Saint-Gilles-les-Hauts à La Réunion. ©François Mouniama

La communauté tamoule fêtera, ce mercredi 14 avril, l’entrée dans l’année « Pilava ».  Sagesse et connaissance conduiront les fidèles vers l’année 5122, la 35ème d’un cycle de 60 ans de l’ère du Kaliyougam. Le Temple de Saint-Denis commencera les cérémonies à 8h30

Les mois à venir seront-t-ils meilleurs que ceux viennent de s’achever. La communauté tamoule veut en tout cas le croire. Elle entre dans deux jours dans la 35ème année d’un cycle de 60 ans de l’ère du Kaliyougam. Guy Coutin bakten du temple dit que « la Covid et l’année meurtrière nous ont appris à rester humble, à relativiser, à resserrer les liens et mieux s’ouvrir, il faut poursuivre les efforts et avoir confiance ».

Nouvel an tamoul flamme lumière 130420
©Malbar.fr

Un message d’espoir de la part du fidèle qui participe activement depuis des années à la vie du temple de la rue Maréchal Leclerc. Mercredi après le passage du soleil dans le signe du bélier, la cérémonie débutera par la prière à Vigneshwara, un des nombreux noms pour désigner Ganesh, le dieu à tête d’éléphant qui protège et lève les obstacles.

Puis après un bain à la divinité Maha Kali, viendra le temps des prédictions. Ces grandes lignes pour la nouvelle année ont été écrites par les astrologues de l’Inde et seront lues à haute voix devant une assemblée regroupée selon les règles sanitaires en vigueur.

Une cérémonie adaptée à la crise. Le reportage de Jean-Régis Ramsamy et de Daniel Fontaine

Nouvel An tamoul : adapter les traditions à la crise sanitaire

A l'issue des cérémonies, chacun rentrera chez soi ou ira visiter les proches, la journée se poursuivra par des prières dans le temple familial.