La Confédération du logement dénonce l’état d’un immeuble de Sainte-Marie

logement
La CNL organisait une conférence pour alerter sur l'insalubrité d'un immeuble d'habitation
La CNL organisait une conférence pour alerter sur l'insalubrité d'un immeuble d'habitation à Sainte-Marie ©Angélique Le Bouter
La Confédération Nationale du Logement organisait une conférence pour alerter sur l’état d’un immeuble d’habitation de Sainte-Marie. Les malfaçons sont nombreuses dans les parties communes et les appartements, Une demande de péril imminent a été demandée à la mairie.
 
Décrochements dans les parties communes, fissures dans lesquelles les gaines électriques sont apparentes… Cet immeuble de Sainte-Marie flambant neuf représente pourtant un danger pour les personnes qui y habitent. La Confédération Nationale du Logement (CNL) organisait une conférence pour alerter sur les dangers présents dans cet immeuble. "C’est totalement ignoble et scandaleux de laisser des locataires vivre dans un tel bâtiment", déplore l’avocat Maître Molière.  
  

"On est face à un bailleur social qui fait la politique de l’autruche"

L’avocat précise que la SIDR, le bailleur social de l’immeuble continue de loger des personnes dans le bâtiment, alors que 83 étais ont été posés en un an.
 
De nombreux étais ont été posés dans l'immeuble
De nombreux étais ont été posés dans l'immeuble ©Angélique Le Bouter
 

La CNL a alerté la mairie de Sainte-Marie sur ce bâtiment. Je vais être attentif à la réponse que va donner la mairie à ces dénonciations.

Maître Molière, avocat



Ils attendent de la mairie qu’elle saisisse le tribunal administratif pour désigner un expert et que celui-ci se prononce rapidement sur le bâtiment. "Cet expert va déterminer s’il s’agit d’un péril imminent ou d’un péril tout court", précise Erick Fontaine, administrateur de la CNL. "Parallèllement, j’entends assigner la SIDR devant le tribunal judiciaire afin qu’elle prenne ses responsabilités", a déclaré Maître Molière.
 

C’est du jamais vu à La Réunion, dans tous les immeubles que j’ai visité depuis 12 ans je n’ai jamais vu de dégradations aussi importantes et je comprends parfaitement l’angoisse des locataires.

Erick Fontaine, administrateur de la CNL


  

"Ces locataires estiment qu’ils sont traités comme des animaux."

"On ne dors presque pas, témoigne une habitante. Au moindre bruit, on se réveille, ou alors on se dit que ça va tomber. On a peur en fait." Sa douche a été refaite il y a à peine un an, mais déjà, juste au-dessus du pommeau, le plafond s’effrite. Même scénario dans sa salle d’eau, où le plafond gondole à cause de l’humidité et où un mur entier est couvert de traces de moisissures.
Le plafond de la salle de bain s'effrite à cause de l'humidité
Le plafond de la salle de bain s'effrite à cause de l'humidité ©Angélique Le Bouter
Elle a même préparé des sacs de survie pour pouvoir partir au plus vite avec sa fille, si l’immeuble venait à s’effondrer.

Dans un communiqué, la SIDR se dit "prête à intervenir afin de rassurer ses clients et leur offrir à nouveau la pleine jouissance de leur logement." Ils précisent que "les études géologiques préalables à la construction du bâtiment n’avaient pas envisagé un possible tassement du terrain." Même s’ils se veulent rassurants, il faut attendre que le rapport d’un expert commandité par la SIDR soit remis afin qu’une décision de justice puisse être rendue.

Le groupe d’habitations concerné est composé de 68 appartements. 33 appartements sont également concernés dans un bâtiment à proximité.

Le reportage de Harry Amourani et Willy Thevenin : 
L'immeuble de tous les dangers

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live