réunion
info locale

La cour d’assises en appel confirme les 30 ans de réclusion de la première instance pour les accusés de la maison de l’horreur

justice
20160325 Courd'appel
©Reunion la 1ere
Les trois jours du procès ont permis de faire la lumière sur les mobiles. Les peines,sans surprise, ont été confirmées. Les condamnés ont décidé de se pourvoir en cassation.
A l’issue des trois jours du procès en appel devant la cour d’assises de Saint-Denis, les bourreaux de la maison de l’horreur ont été condamnés une nouvelle fois à 30 ans de réclusion criminelle. 
Ils ont été une nouvelle fois reconnus coupables de multiples crimes et délits.

Pour faire reconnaitre un principe

Ils ont pourtant décidé d’aller en cassation car le principe de la proportionnalité, qui veut que l’on doit tenir compte de la gravité des infractions, n’a pas été appliqué par la cour selon leur avocat.
Il faut faire reconnaître par la cour d’assise le degrés d’implication des accusés dans ce dossier.
Un troisième procès de la maison de l’horreur n’est pas impossible.
Une nouvelle épreuve pour les victimes.
 
En images avec Hakime Ali Saïd et Philippe Hoareau