La diaspora malgache à l'honneur : Farah Alibay aux commandes du robot Perseverance sur Mars

sciences
Farah Alibay, Mars 2020 et Perseverance
©Facebook Farah Alibay

Une jeune Canadienne d’origine malgache fait partie de l’équipe de la Nasa qui pilote le robot Perseverance fraichement arrivé à la surface de Mars le jeudi 18 février dernier. Farah Alibay est ingénieure en aérospatiale et fait la fierté de la Grande île.

Depuis quelques jours, la jeune Farah Alibay se prête avec gaieté au jeu des interviews à la télévision, à la radio, et dans les journaux canadiens. Une notoriété qui s’explique par le rôle important qui lui a été confié dans le cadre de la mission Perseverance, du nom de ce robot qui a foulé le sol de Mars, le jeudi 18 février dernier.

Cela fait plus de six années qu’elle travaille pour la Nasa depuis la côte californienne dans le cadre de la mission d’exploration spatiale de la planète rouge (Mars 2020). Ingénieure système en aérospatiale, Farah Alibay fait partie de l’équipe qui pilote à distance le robot Perseverance sur Mars. Il s’agit pour la Nasa de chercher des signes de vie ancienne sur Mars.

La fierté du Canada... et de Madagascar

La jeune femme dont le parcours remarquable est salué au Canada fait aussi la fierté de la communauté malgache. Sa mère a quitté la Grand île à l’âge de 15 ans pour aller vivre en Amérique du Nord.

Aujourd’hui, Farah Alibay représente ainsi également cette diaspora malgache qui réussit. "Ma mère est très fière du fait que je travaille pour la Nasa car elle a fait beaucoup de sacrifices", confiait-elle sur la chaîne Youtube Modern Hero en juin 2017.

Elle a grandi au Québec jusqu’à l’âge de 14 ans avant de suivre sa famille en Angleterre et après son l’obtention de son baccalauréat puis d’une maîtrise en ingénieure et technologie spatiale en 2010 à l’université de Cambridge, elle a intégré le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) où elle a décroché son doctorat en ingénierie des systèmes spatiaux en 2014.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Farah Alibay, une Canadienne d'origine malgache, fait partie de l'équipe de la Nasa aux commandes du robot Persévérance sur Mars

A l'heure martienne

Interrogée récemment par les journalistes de Radio Canada, elle a confié que les six derniers mois de travail avec ses collègues de la Nasa ont été particulièrement intenses. Et depuis jeudi dernier, elle travaille désormais à l’heure martienne. "Comme la journée est un peu plus longue sur Mars, chaque jour, ma journée de travail se décale de 40 minutes".

En 2018, Farah Alibay avait déjà travaillé sur la mission InSight, vaisseau spatial conçu pour étudier la croûte, le manteau et le noyau de Mars. Pour célébrer, l’atterrissage de l’appareil, elle s’était fait teindre ses cheveux en rouge, couleurs qu’elle porte encore aujourd’hui.

C’est le film Apollo 13 qu’elle a découvert à l’âge de 9 ans qui l’a donné envie de se tourner vers les métiers de l’aérospatiale. La jeune femme est également engagée dans le cadre du programme de parrainage Big Brothers Big Sisters of America. Elle explique avoir dû elle-même se battre pour se faire une place dans le monde de l’ingénierie aérospatiale, en tant que femme mais aussi en raison de ses origines.