La pêche des bichiques pourrait être interdite de mars à septembre pour préserver la ressource

pêche
Jean-Leu Rossignol pêche le bichique à Bassin Bleu à Sainte-Anne.
©Willy Fontaine

La préfecture de La Réunion souhaite encadrer davantage la pêche des bichiques dans l’île pour préserver la ressource. Elle pourrait être interdite de mars à septembre. Des réunions publiques vont être organisées.

Les bichiques se font de plus en plus rares à La Réunion. Pour préserver cette ressource halieutique très convoitée, la préfecture de La Réunion veut adopter la réglementation d'ici 2022. Elle annonce ce mardi 2 février vouloir interdire la pêche aux bichiques de mars à septembre. Des réunions publiques vont être organisées dans l’île. 

Préserver la ressource

Cette espèce est endémique des Mascareignes. La préfecture rappelle que "les pêcheurs, les gestionnaires des milieux aquatiques et les scientifiques constatent la diminution de la ressource en bichiques. En 2020, la sécheresse a augmenté la pression sur ces espèces aquatiques".

Selon les autorités, "à ce jour, la pêche des bichiques en eau douce et en mer ne bénéficie pas d’un encadrement réglementaire permettant d’assurer une gestion durable de ces espèces et de maintenir leur cycle de vie".

L’objectif est donc de "maintenir une activité de pêche compatible avec les enjeux de préservation des espèces". En 2020, les services de l’État, la brigade nature océan Indien (BNOI), la Fédération de pêche en eau douce et le Comité régional des pêches maritimes, ont étudié de nouvelles mesures d’encadrement de la pêche qui permettraient de mieux préserver la ressource.

Allonger la période de fermeture de la pêche

Le projet de réglementation prévoit "l’allongement de la période de fermeture de la pêche de mars à septembre (7 mois) afin de favoriser la reconstitution des populations d’adultes (les cabots bouche-ronde) dans les rivières ; ainsi que le maintien de la période d’ouverture de la pêche d’octobre à février (5 mois) afin de préserver l’enjeu culturel et de respecter la tradition des fêtes de fin d’année".

Des réunions publiques avec les pêcheurs

Quatre réunions publiques avec les pêcheurs de bichiques (mer et rivières) sont organisées par les services de l’État pour présenter le projet de nouvelles mesures réglementaires. Il sera question des périodes de pêche, des engins de pêche,  des zones d’interdiction et d’autorisation de pêche, et des différents statuts possibles pour les pêcheurs.

Tous les pêcheurs de bichiques (mer et rivières) sont invités à participer à ces réunions, selon le lieu de pêche :

  • Le 10 février 2021 à 9h : salle de l’échange – médiathèque - 18 rue Montleury - Saint-Benoît : secteur Est, rivière du Mât, rivière des Roches, rivière des Marsouins, rivière de l’Est
  • Le 19 février 2021 à 9h: amphithéâtre du Campus Pro – 65 rue du Père Lafosse - Saint-Pierre : secteur Sud, rivière Langevin, rivière des Remparts, rivière Saint-Etienne
  • Le 4 mars 2021 à 14h à Saint-Paul: la salle sera précisée ultérieurement : secteur Ouest, rivière des Galets
  • Saint-Denis : date et lieu à préciser ultérieurement : secteur Nord, rivière Saint-Denis, rivière des Pluies, rivière Sainte-Suzanne et Grande rivière Saint-Jean.

Une mise en œuvre en 2022

"Un accompagnement des pêcheurs sera mis en place, rivière par rivière, pour répondre aux spécificités de chaque pêcherie, notamment au regard de la réglementation domaniale et environnementale (l’aménagement des canaux et l’occupation du domaine public)", précise la préfecture qui souhaite adoptée cette nouvelle réglementation en 2021 pour une mise en œuvre à partir de 2022.