La Région suspend la continuité territoriale dans le sens métropole-Réunion

politique
Continuité territoriale
©Imaz Press

Mardi, en commission permanente, les élus de la Région ont décidé de suspendre le financement de la continuité territoriale dans le sens métropole-Réunion. Cela suite à une décision de justice rendue en faveur d’une agence de voyage marseillaise qui avait déposé plainte en février dernier.

Le bon de continuité territoriale aide depuis quatre ans déjà les Réunionnais pour le financement de leurs billets d’avion entre notre département et l’Hexagone. Le dispositif comprend deux volets : le volet A pour les déplacements dans le sens Réunion-métropole et le volet B pour les déplacements dans le sens inverse.

C’est ce second volet qui a fait l’objet d’un vote lors de la dernière commission permanente le mardi 22 décembre à la Pyramide inversée. Didier Robert et sa majorité ont décidé de suspendre le financement de ce volet B de la continuité territoriale.

Une plainte déposée en février par une agence de voyages

Un choix quelque peu contraint, assure Yolaine Coste, vice-présidente à la Région. L’élue indique que la collectivité a dû prendre acte de la décision de justice rendue le 1er décembre dernier en faveur de Massilia Voyages, une agence de voyages marseillaise qui avait déposé deux plaintes contre la collectivité le 5 février 2020.

Comme celle-ci l’avait expliqué à l’époque par voie de communiqué, Massilia Voyages dénonçait une "violation sans précédent sur la liberté individuelle du choix du lieu de son achat", étant donné que les Réunionnais de métropole devaient acheter "obligatoirement leurs billets dans une agence localisée à La Réunion".

 

Une décision effective dès le 1er janvier 2021

Cette décision de la Région est d’autant plus lourde de conséquence en cette période de vacances et de fête de fin d’années. Dès le 1er janvier 2021, la continuité territoriale s’arrêtera pour les Réunionnais résidant en métropole et qui souhaiterait revenir dans l’île. Des spécificités resteront prises en charge, notamment pour les deuils.

Au total, près de 100 000 voyageurs ont bénéficié de la continuité territoriale jusqu’à présent. Pour La Région, l’Etat doit maintenant "prendre ses responsabilités et permettre la libre-circulation de ses citoyens".

La Région interpelle à nouveau l'Etat

"Nous avons toujours su et dit que la continuité territoriale était une compétence de l’Etat, défend Yolaine Coste. Néanmoins, comme l’Etat ne mettait pas en œuvre cette possibilité pour les Réunionnais, la Région Réunion a choisi de façon volontariste de le faire pour que la population puisse d’une part sortir de l’île pour aller se former ou trouver un premier emploi, mais nous espérons pouvoir le remettre en place le plus vite possible".