La Réunion dans l’incertitude face à l’annonce des prochaines mesures sanitaires

coronavirus
coronavirus covid personnes dans la rue masque saint-denis
©Imaz Press Réunion
Emmanuel Macron a annoncé le 28 octobre un reconfinement dans l’Hexagone pour au moins 4 semaines. En Outre-mer, les mesures sanitaires seront adaptées. Le préfet de la Réunion exclut le reconfinement de l’Hexagone, mais le flou subsiste quant aux mesures sanitaires qui seront prises.
 
Après les annonces du président de la République concernant le reconfinement de l’Hexagone, la préfecture de La Réunion a annoncé qu’à ce stade, "il n’apparaît pas nécessaire au vu de la situation épidémique, d'imposer à La Réunion la mesure de reconfinement telle qu'elle sera appliquée en métropole." Le préfet Jacques Billant et la directrice de l’agence régionale de Santé Marine Ladoucette s’exprimeront vendredi 30 octobre pour détailler le dispositif sanitaire qui sera mis en place à La Réunion.
 
En attendant, les interrogations sont nombreuses chez les Réunionnais. Deux habitantes de Sainte-Marie estiment que le reconfinement est indispensable, "parce qu’il y en a qui ne mettent plus le masque et qui ne respectent plus les gestes barrières."

Un autre riverain, "persuadé que ça ne serait pas une bonne chose pour l’économie locale", espère que le confinement ne s’appliquera pas à La Réunion.

C’est vrai que la situation sanitaire est assez critique mais on a déjà un genou à terre et ce n’est pas le moment de nous porter le coup de grâce.

Un riverain


  

Une situation locale différente que dans l’Hexagone

D’après les données de Santé Publique France, 96 départements sont actuellement en situation de vulnérabilité élevée face à la seconde vague de Covid-19. Cela ne concerne pas La Réunion, qui fait partie des cinq départements au niveau de vulnérabilité modérée. Par ailleurs, le taux d’incidence national sur 7 jours est actuellement situé à 390 pour 100 000 habitants. A La Réunion, pour la semaine du 12 au 18 octobre, le taux d’incidence était de 38 pour 100 000 habitants.  C’est pour cela que le protocole sanitaire sera appliqué aux réalités locales. 

Comme à La Réunion on n’est pas autant touchés que dans l’Hexagone je pense que on peut avoir un protocole sanitaire différent. 

Un habitant de Sainte-Marie


  

Quelles mesures pourraient s’appliquer localement ?

Les modalités du reconfinement seront précisées par le Premier ministre lors d'une conférence de presse ce jeudi 29 octobre à 21h30 heure de La Réunion (18h30 dans l'Hexagone). Le préfet consulte actuellement le monde économique, les acteurs politiques et médicaux pour choisir les mesures à prendre. Pour le docteur Alain Domercq, il est surtout indispensable de respecter les mesures barrières. 

On voit de plus en plus de gens qui ont le masque sous le menton, ça ne sert strictement à rien.

Dr Alain Domercq


Il rappelle aussi que l'épidémie n'est pas qu'importée, mais que la majorité des contaminations sont autochtones. Pour autant, il estime qu'il faut être vigilant par rapport aux arrivées sur l'île. "Il faut impérativement que tous les voyageurs fassent le test entre J+2 et J+4 à l'arrivée sur l'île", estime-t-il. 

Selon les informations de Réunion la 1ère, la préfecture et l’ARS travaillent actuellement sur un renforcement du protocole sanitaire à destination des voyageurs, pour rendre le test PCR obligatoire 4 jours après l’arrivée à La Réunion. Actuellement, les voyageurs doivent effectuer un test PCR 72h avant d’arriver sur l’île et fournir une attestation sur l’honneur prouvant qu'ils n’ont pas été en contact avec une personne porteuse du virus.

Le préfet travaille aussi au rétablissement des motifs impérieux pour se rendre à La Réunion. Le retour de la septaine ou de la quatorzaine ne serait pas sur la table pour le moment. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live