La Réunion, département qui connaît la plus forte hausse de décès sur le début de l’année

famille
CHU La Réunion
L'hôpital Felix Guyon, Saint-Denis de La Réunion ©RICHARD BOUHET / AFP
Avec une augmentation de 39% des décès sur la période du 1er janvier au 23 mai, La Réunion est le département français où l’augmentation des décès est la plus forte. D’autres départements ultramarins, comme Mayotte ou la Martinique et la Guadeloupe, la talonnent.

La Réunion est le département français qui connait la plus forte hausse de décès sur la période du 1er janvier au 23 mai 2022. Le nombre de décès y est supérieur de 39% à celui constaté sur la même période en 2019.  

Plus précisément, l’augmentation de la mortalité est de 62% en janvier, de 48% en février, de 25% en mars et de 28% du 1er avril au 23 mai 2022. Il s’agit du nombre de décès toutes causes confondues.

Cms-ContentHasMedia_18824292

   

Un taux de mortalité supérieur à la moyenne nationale

Ces taux sont bien supérieurs à la moyenne française. 273 505 décès ont été enregistrés en France, soit 6,8% de plus qu’en 2019. Ce nombre de décès reste toutefois inférieur à celui sur la même période en 2021, de 2,2%, et en 2020, de 0,9%.

Les départements ultramarins plus concernés

Sur la période du 1er janvier au 23 mai, toutes les régions de France enregistrent une hausse de décès, mais elle est plus prononcée à La Réunion, + 39%, à Mayotte, + 21,3%, en Martinique, + 18,1%, et en Guadeloupe, + 14,9%.  

La Corse est la région de France métropolitaine à connaître la plus forte hausse, + 16%, suivie de la Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Occitanie, + 9%.

INSEE hausse décès France 1er janvier au 23 mai 2022
Evolution des décès cumulés du 1er janvier 2022 au 27 mai 2022 rapportés aux décès cumulés du 1er janvier 2019 au 27 mai 2019 par département ©INSEE