La Réunion, troisième territoire ultramarin le plus vacciné

coronavirus
coronavirus covid vaccin centre de vaccination Saint-Denis Nordev
©RB / Imaz Press Réunion
Avec une couverture vaccinale de 67,2% des personnes éligibles, La Réunion se place comme 3ème territoire d’Outre-mer le plus avancé dans la vaccination contre le Covid. La situation sanitaire s’améliore depuis 9 semaines dans l’île. Le taux d’incidence y est désormais de 28,2/100 000.

Avec près de 58% de personnes ayant reçu une dose, La Réunion devient le 3ème territoire ultramarin en termes de vaccination, après Saint-Pierre-et-Miquelon et la Nouvelle-Calédonie. Dans l’île, la situation sanitaire s’améliore depuis 9 semaines.

Hier, mardi 12 octobre, les autorités faisaient état d’un décès et de 241 nouveaux cas Covid en une semaine. Le taux d’incidence est désormais de 28,2 cas pour 100 000 habitants à La Réunion. Des chiffres très en baisse, qui devraient permettre un nouvel allégement des mesures sanitaires d’ici peu. Pour les autorités, la vaccination et les gestes barrières restent toujours les moyens les plus efficaces pour limiter la circulation du virus et éviter tout rebond épidémique.

55% des Réunionnais complètement vaccinés

A ce jour, 67,2% des personnes éligibles à la vaccination, à savoir de plus de 12 ans, disposent d’un schéma vaccinal complet à La Réunion. Ainsi, ce sont plus de 55% des Réunionnais qui sont aujourd’hui complètement vaccinés.

Depuis le début de la campagne, 937 000 injections ont été réalisées, près de 16 000 l’ont été entre le 4 et le 10 octobre derniers. Le rythme des premières injections ralentit encore cette semaine, indique l’ARS. Les autorités estiment que le taux de vaccination reste toujours insuffisant.

Dose de rappel

La campagne de la dose de rappel est toujours en cours. Elle concerne les personnes de plus de 65 ans, les personnes présentant des comorbidités à risque de formes graves, les personnes sévèrement immunodéprimées et les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin Janssen.

Depuis la semaine dernière, les soignants sont également concernés par cette dose de rappel. Du fait de leur risque accru d’exposition et d’infection au Covid, les autorités recommande une injection supplémentaire aux professionnels du secteur de la santé et di secteur médico-social en contact avec les patients, et chez les professionnels du transport sanitaire.

Enfin, l’entourage des personnes immunodéprimées est aussi encouragé à se faire injecter une dose de rappel pour renforcer la protection des plus vulnérables. Cela concerne les adultes âgés de plus de 18 ans.