Lancement de la campagne sucrière lundi

économie
Bois Rouge livraison cannes
Livraison de cannes à l'usine de Bois-Rouge ©Daniel Fontaine
Il aura fallu une semaine supplémentaires de négociations pour que planteurs et industriels s’accordent sur un nouveau protocole d’échantillonnage de la canne. La campagne sucrière débutera enfin ce lundi.
Faute d’accord entre les usiniers et les planteurs, la campagne sucrière n’avait pas pu commencer comme prévu lundi dernier. Mais après une nouvelle semaine de négociations, un accord a enfin pu être trouvé pour le nouveau protocole d’échantillonnage de la canne.

Des ajustements étaient tout d’abord nécessaires par rapport au protocole appliqué lors de la précédente campagne et il s’agissait concrètement de décider où le perçage se ferait pour déterminer la richesse en sucre d’une cargaison.
 

Désaccords sur le perçage


"L’un des points de désaccords, c’était sur le piquage à l’arrière de la remorque. On a retrouvé un accord pour dire que jusqu’à 70 cm, on pique dans la remorque et au-delà on pique à 30 cm, à la fin de la remorque", résume Isidore Laravine au sortir de la commission mixte d’usine (CMU) de cet après-midi.

A l’issue de cette réunion, il a été décidé de lancer la campagne ce lundi 6 juillet, pour les cannes longues, et le mardi 7 juillet pour les cannes tronçonnées. Le ballet familier des tracteurs et des cachalots va donc reprendre dans le nord-est.

Les négociations étant terminées, les planteurs ne veulent plus perdre de temps. "Avec le Covid, on est très inquiet. Si on a une deuxième vague, on ne sait pas comment on va finir la campagne. Donc on a hâte de commencer et d’essayer de la finir le plus rapidement possible".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live