Le Covid-19 se propage dans les prisons, des dépistages massifs au Port et à Domenjod

justice le port
Prison Domenjod
©Imaz Press
Les contaminations au Covid-19 continuent de flamber dans l'île et les prisons ne sont pas épargnées. Au Port et à Saint-Denis, une cinquantaine de surveillants et une quarantaine de détenus sont positifs au Covid-19. Des dépistages massifs ont lieu.

Pourtant lieu de confinement, la prison n'échappe pas à la vague de contaminations au Covid-19 à La Réunion. Alors qu'une flambée épidémique est en cours dans l'île, les clusters explosent aussi en prison.

Surveillants et détenus sont touchés

Sur les 300 surveillants des centres pénitentiaires du Port et de Domenjod, ils sont une cinquantaine à être actuellement positifs au Covid-19. Sur les 1000 détenus des deux établissements, une quarantaine a aussi été contaminée par le coronavirus.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Covid-19 : le nombre de clusters explose dans les prisons de La Réunion. Un dépistage massif a lieu au centre pénitentiaire du Port.

 

Des dépistages massifs

Ce mardi 18 janvier, des dépistages massifs sont organisés avec l'ARS, Agence Régionale de Santé.

"Depuis ce matin, nous bénéficions d'une campagne de dépistage au Port et à Saint-Denis pour l'ensemble du personnel de surveillance, explique Vincent Pardoux, porte-parole de FO pénitentiaire. Ce matin, environ 240 détenus du Port ont aussi été testés. Au fur et à mesure, des détenus se révèlent sont positifs, donc nous avons besoin d'évaluer la contamination".

Forte contamination dans le "quartier haut" de la prison du Port

Le "quartier haut" de la prison du Port, où les détenus bénéficient d'une certaine autonomie, est le plus touché. "Les détenus sont incarcérés dans des bâtiments d'hébergement fermés, mais avec une autonomie de mouvement à l'intérieur, explique Vincent Pardoux, porte-parole de FO pénitentiaire. Ils ont des sanitaires et un coin cuisine en commun. Une fois enfermés dans ce bâtiment d'hébergement, nous ne contrôlons pas leurs mouvements à l'intérieur".

Ce "quartier haut" se différencie du reste de l'établissement "où les détenus sont en cellule avec des sanitaires et un coin cuisine dans la cellule où il sont maximum à deux détenus par cellule, notamment à Domenjod."

Isolement des détenus positifs

Les détenus positifs devraient être isolés dans des bâtiments spécifiques. Le syndicat a obtenu l'arrêt des activités socio-culturelles. Il demande toutefois l'arrêt des activités sportives qui continuent toujours à Saint-Denis.