Le dispositif "vigie requin" va être ouvert aux écoles de surf à La Réunion

surf
Spot de surf de Trois-Bassins 060120
©Lise Hourdel (Réunion la 1ère)

Fermées depuis 2013, les écoles de surf de La Réunion entrevoient un espoir. Trois d’entre elles devraient pouvoir rouvrir et proposer des cours de surf sécurisés par les Vigies requins renforcées. Une bonne nouvelle pour la ligue et les sportifs locaux.

Vers une réouverture des écoles de surf ? Hier, mardi 16 février, le sous-préfet de Saint-Paul annonçait la réouverture de trois écoles de surf à La Réunion, à savoir celles de Roches Noires, Body Bird et l’école de surf de La Réunion.

Une reprise encadrée

Le dispositif "vigie requin renforcée" doit s’ouvrir aux écoles de surf  sur le spot de Trois-Bassins. Elles pourront ainsi évoluer en sécurité. Les écoles de surf sont fermées à La Réunion suite à un arrêté préfectoral depuis 2013, au début de la crise requin.

Les vigies requins se déploient déjà régulièrement sur une dizaine de spots de l’Ouest, en fonction des conditions de mer. Il faut par exemple que la visibilité dans l’eau soit d’au moins 8 mètres. 28 personnes assurent ainsi la sécurité des surfeurs. Ce mercredi, les vigies étaient ainsi déployées de 11h à 15h sur le spot de Trois-Bassins pour permettre aux surfeurs qui le souhaitaient de pratiquer l’activité.

Pour l’heure, la décision des autorités ne semble pas encore formalisée. Faute de date précise et d’autorisation administrative, certains dirigeants d’école se méfient tout de même de l’enthousiasme, comme ce fut le cas pour l’installation des filets de protection.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Avec l’annonce du retour de trois écoles de surf à La Réunion, les passionnés reprennent espoir

 

Combler le "trou de génération" des sportifs locaux

Une bonne nouvelle pour le président de la Ligue Réunionnaise de surf, Eric Sparton. Une bonne nouvelle pour les écoles de surf mais aussi pour toute l’économie autour de cette pratique, précise-t-il.

" C’était notre objectif de départ : relancer les écoles de surf. "

Eric Sparton, président de la Ligue Réunionnaise de Surf

Eric Sparton évoque "le trou de génération des sportifs" locaux qui brillaient aux niveaux national et international, parce qu’il y avait justement ce manque d’écoles, dit-il. L’objectif est désormais de le combler.

Quatre écoles souhaiteraient entrer dans le dispositif. La ligue prendra ensuite en charge le haut niveau. Avant la crise requin, " 80% à 85% de l’équipe de France était composée de Réunionnais ", explique le président de la Ligue Réunionnaise de Surf.

Reprise du surf itw Eric Sparton, président de la Ligue Réunionnnaise de surf ©Réunion la 1ère

L’économie du surf devrait profiter de la vague

Une bonne nouvelle donc pour les sportifs locaux, mais pas seulement. Toute l’économie autour de la pratique du surf est aussi concernée par ces réouvertures. Les magasins reçoivent déjà des commandes de matériel de surf notamment.

La demande devrait être croissante d’autant qu’une zone d’expérimentation d’équipements de protections individuelles est ouverte sur le spot de surf de la gauche à Saint-Leu. Le sous-préfet a indiqué espérer pouvoir rapidement ouvrir le spot à la compétition internationale.