Le+ du 19h : NÉO, la Nouvelle Entrée Ouest de St-Denis

le + du 19h
Le+ du 19h : NÉO, la Nouvelle Entrée Ouest de St-Denis
La nouvelle entrée ouest de Saint-Denis est le complément indispensable de la nouvelle route du littoral. L'accord signé par l'Etat, la région Réunion et la commune de Saint-Denis permettra de commencer, au plus vite, les travaux prévus en 2020 pour une livraison en 2021.
Les travaux de NEO débuteront par la construction d'un nouveau pont sur la Rivière Saint-Denis, qui permettra d’élargir l’accès à Saint-Denis.

A la sortie de la Nouvelle Route du Littoral, les véhicules arriveront d’abord sur un échangeur, en anneau surélevé, qui permettra de rejoindre soit la route de la Montagne ou le centre de Saint-Denis. Après avoir franchi le nouveau pont de la rivière Saint-Denis, à peu près au niveau de la préfecture, les voitures plongeront alors dans une tranchée couverte de 660 mètres de long, alors que les bus resteront en surface et emprunteront la route actuelle qui leur sera réservée… Il n’y aura plus de voiture sur le Barachois. Elles ressortiront à la Pointe des Jardins, un peu après les bâtiments de la Déal (l’ancienne DDE)... Une deuxième tranchée couverte de 150 mètres est prévue au niveau de l’ancienne gare routière, dans une deuxième phase du chantier.
 
Le Barachois en 2023-2024 sera une grande esplanade avec une piscine en bord de mer, un bassin en triangle de la surface d’une piscine olympique. Elle sera gratuite et ouverte en permanence. Il y aura d’ailleurs des zones de sable pour pouvoir bronzer tranquillement. Les camions bars seront remplacés par des kiosques permanents.
 
L'accord signé le 30 mai porte seulement sur 45 millions d'euros, moins de 10% du budget prévu (485 millions) pour la première phase des travaux. Il faudra  y ajouter 100 millions pour le deuxième tunnel. Ce qui fait au total, plus du tiers du budget de la nouvelle route du littoral, pour un tronçon routier de moins de 2 km.

L'option du péage est aujourd'hui abandonnée. Des études avaient permis d’établir qu’avec un péage à 1 euro, 40% des automobilistes n’auraient pas emprunté la nouvelle entrée et aurait préféré emprunter le boulevard Sud . Et avec un droit de passage à 40 centimes, on n’aurait même pas réussi à payer les frais de gestion du péage. 

Après ce grand chantier, il restera encore à régler le problème de l’entrée Est de Saint-Denis.
du 30 mai 2016 ©Réunion 1ère


Les Outre-mer en continu
Accéder au live