Le flamant rose est mort dans la nuit

disparition
Maigre et affaibli, le flamant rose est pris en charge par les soignants de la SEOR.
Maigre et affaibli, le flamant rose est pris en charge par les soignants de la SEOR. ©Samantha Renault / SEOR

Premier flamant rose à revenir à La Réunion depuis 15 ans, l’animal est décédé la nuit dernière. Affaibli, maigre et fragile, il n’a pas survécu, malgré les soins des membres de la SEOR, la Société d'études ornithologiques de La Réunion.

Une triste nouvelle ce lundi 1er mars, à Saint-André, dans les locaux de la SEOR, la Société d'études ornithologiques de La Réunion.

Un état de santé très fragile 

Le flamant rose est décédé dans la nuit. Secouru à Saint-Pierre, vendredi dernier, l’animal était arrivé dans un très mauvais état entre les mains des soignants de la SEOR.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Le flamant rose est décédé cette nuit. Affaibli par son voyage jusqu’à La Réunion, il n’a pas survécu

 

Blessé à une patte, il ne s’alimentait pas, et tenait à peine debout. Les soignants l’ont aussi débarrassé de parasites qui l’affaiblissaient. Les soins et toute l’attention portée par les soignants n’auront malheureusement pas permis au flamant rose de survivre.

"Il avait une trop grande fatigue, pourtant hier, nous avions espoir de le requinquer hier, mais il n'a pas survécu, explique Christian Leger, président de la SEOR. Il n'était plus capable de retourner à Madagascar, et s'il était resté en liberté, il serait mort aussi".

Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants
Maigre, affaibli et légèrement blessé, le flamant rose est pris en charge par des soignants. ©SEOR

 

Difficultés à s'alimenter

Dimanche matin, son état de santé s’était encore dégradé. L’animal, déjà très maigre, avait même perdu quelques grammes. Son plumage était tout ébouriffé et il ne tenait pas sur ses pattes.

Samantha Renault qui s’occupait de lui était très inquiète. En revanche hier, soir, lueur d’espoir. La soignante avait réussi à lui faire manger deux fois de petites quantités de minuscules crevettes, des krills et des artémias. Une nourriture bien insuffisante encore, car le volatile n’a pas réussi à reprendre suffisamment de forces pour survivre.

Aperçu sur les plages de l'Ouest

Aperçu mercredi sur plusieurs plages de l’Ouest et survolant même le lagon, le flamant rose s’est retrouvé piégé, vendredi, à Saint-Pierre. L’animal s’est retrouvé coincé dans des filets au-dessus d’un bassin de récupération d’eau. Il a été secouru par les pompiers avant d’être transféré dans les locaux de la SEOR à Saint-André.

 

Le premier flamant rose depuis 15 ans

C’est le premier flamant rose vu à La Réunion depuis 2006. Selon les scientifiques, ce flamant rose nain viendrait de Madagascar. Son habitat naturel se situe sur la côte Ouest de la Grande Ile, au niveau du canal du Mozambique, ainsi qu’en Afrique de l’Est.