Le mouvement religieux Extravagance demande l’aide de ses fidèles pour payer 60 000 euros de caution

justice
Eglise Extravagance
©Loïs Mussard
Dans un courrier en date du 29 octobre, le mouvement religieux Extravagance demande l’aide de ses fidèles pour payer la caution de 60 000 euros imposée par la justice. Il est mis en examen en tant que personne morale pour abus de faiblesse, pour des faits présumés de dérives sectaires.

Extravagance a besoin d’argent et demande l’aide de ses fidèles et de Dieu. Vendredi dernier, les dirigeants de l’Eglise Extravagance ont appelé à la générosité des fidèles dans un mail que Réunion La 1ère a pu se procurer.

Une caution de 60 000 euros

Depuis juillet dernier, Extravagance et son pasteur Bruno Picard, font face à la justice. Le mouvement religieux avait jusqu’au 30 octobre pour verser une caution de 60 000 euros.

L’Eglise a été mise en examen en tant que personne morale pour abus de faiblesse, pour des faits présumés de dérives sectaires sur huit anciens fidèles.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Le mouvement religieux Extravagance demande l’aide de ses fidèles pour payer 60 000 euros de caution. Explications

 

Un appel aux dons et à Dieu

"Nous avons été en capacité de régler la somme de 5000€ et nous avons provisionné 10 000€ supplémentaires (…). Malheureusement, nous n’avons pas pu trouver de solution jusqu’à ce jour", écrivait, vendredi dernier dans ce mail, "l’équipe pastorale et le conseil d’Administration d’ Extravagance" . Ils appellent aux dons pour éviter "le redressement judiciaire de l’entité". Pour "trouver les fonds", les dirigeants suggèrent que "45 personnes donnent 1000€, ou 90 personnes donnent 500€ etc…"

Ils ajoutent que "la situation presse et pourrait paraître impossible" mais il y a "Dieu". "Nous sommes convaincus que Son Eglise doit continuer et nous sommes au front en comptant sur Sa grâce. Nous croyons qu’Il est le Dieu des miracles et nous lui faisons confiance, malgré les circonstances", poursuivent les dirigeants d’Extravagance qui invitent les fidèles ayant "des liquidités" à les "contacter rapidement".

45 000 euros en un week-end

Selon le Journal de l’Ile qui a révélé l’existence de ce mail ce mercredi 3 novembre, les 45 000 euros manquant auraient été réunis durant le week-end.  Il reste une mise en examen pour abus de faiblesses pour des faits présumés de dérives sectaires sur huit anciens fidèles. Une demande d’annulation a été formulée, la réponse de la cour d’appel devrait tomber bientôt, toujours selon le JIR.

Regardez l'interview de Me Julie Daguenet sur Réunion La 1ère :

ME Julie Daguenet, avocate partie civile

 

"Une manipulation des fidèles"

Cet appel aux dons fait réagir d'anciens fidèles qui ont porté plainte. Julie Daguenet, avocate de la partie civile, travaille sur ce dossier avec le bâtonnier Georges André Hoarau. "Le premier constat est que l’Eglise et son pasteur ont de l’argent puisque sur les 90 000 euros demandés dans le cadre du contrôle judicaire visant Bruno Picard et l’Eglise Extravagance, ils ne font un appel aux dons que sur 45 000 euros. La différence restante, soit 45 000 euros, a déjà pu été versée, explique Maître Julie Daguenet.

Le second constat est que nous sommes dans une manipulation des fidèles et de leur foi, à qui on explique « soit vous payez, soit votre église va disparaitre ».

Julie Daguenet, avocate de la partie civile

 

Selon l’avocate, ce mail "montre bien l’emprise de l’Eglise sur ses fidèles prêts à tout pour pas qu’elle disparaisse".