Le pic épidémique de la dengue est-il atteint à La Réunion ?

dengue
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion
Le nombre de cas de dengue continue baisser avec 189 cas enregistrés en une semaine, mais la vigilance doit se maintenir malgré l'hiver austral. ©Imaz Press

L’épidémie de dengue continue de sévir à La Réunion. Avec 2 074 cas en une semaine, elle arrive à un stade qui n’aura jamais été aussi critique. Le pic épidémique est-il atteint ? L’hiver austral devrait limiter la propagation du virus.

C’est une double épidémie qui touche La Réunion. Celle du covid-19 et celle de la dengue. Dans les deux cas, les situations sanitaires n’ont jamais été aussi dégradées.

Hier, mercredi 26 mai, la préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont annoncé 2074 nouveaux cas identifiés en une semaine dans l’île, ainsi qu’un nouveau décès lié à la dengue. Du jamais vu depuis le début de l’année.

L’arrivée de l'hiver austral 

Avec près de deux milles nouveaux cas de dengue par semaine depuis quatre semaines, l’épidémie ne faiblit pas. A ce stade, les autorités expliquent ne pas savoir si le pic épidémique est atteint ou si le nombre de cas va continuer d’augmenter.

Avec l’arrivée de l’hiver austral et la baisse des températures, la circulation des moustiques et donc de la dengue devrait ralentir, mais à quelle échéance ? Les 2074 nouveaux cas ont été enregistrés du 10 au 16 mai, il y a dix jours. Depuis les températures ont encore baissé. Il faudra donc attendre les deux prochaines semaines et la publication des bilans épidémiologiques des deux semaines passées pour savoir si la tendance est à la baisse.

Moins de décès

Selon les autorités, cette hausse du nombre de cas est aussi associée à une hausse du nombre d’hospitalisations de patients et du nombre de passages aux urgences.

En revanche, les décès liés à la dengue sont moins nombreux avec un décès à déplorer du 10 au 16 mai. Au total, onze décès liés à la dengue sont à déplorer depuis le début de l’année. L’an dernier, la dengue avait tué 22 personnes, et 14 en 2019.

Toujours des formes graves

Cette épidémie est aussi marquée par une hausse des formes sévères de dengue dans le département. La proportion de patients affectés par une forme sévère reste supérieure aux années précédentes et se situe autour de 21%.

L’Ouest le plus touché

Aucune commune n’est épargnée par l’épidémie, mais l’Ouest de l’île reste la zone la plus touchée. Ce secteur comptabilise à lui seul 70% des cas déclarés dans le département.

Saint-Paul est la commune où le virus circule le plus (+ de 35% des cas), devant Le Port et La Possession (environ 15% des cas chacune). Dans le Sud, le nombre de cas reste élevé à Saint-Joseph, il progresse à Saint-Pierre et se stabilise au Tampon. Le Nord de l’île comptabilise environ 10% des cas, majoritairement à Saint-Denis (stable).

Cette épidémie 2021 est-elle la pire pour La Réunion ? Il semblerait que non, puiqu’en 1977-1978, l’île avait connu une grave épidémie de dengue. A l’époque plus de 30% de la population avait été contaminée.