publicité

Port-Ouest : des pêcheurs bloquent les bateaux d’un armement et l’accusent d’être à l’origine de la crise requin

Ce mardi matin, des pêcheurs ont bloqué les bateaux de l’armement Enez au Port Ouest. Ils accusent la société de ne pas respecter le code du travail, mais aussi d’être à l’origine de la crise requin "en rejetant des déchets à la mer". Le co-gérant de la compagnie dément.

Ce mardi matin, des pêcheurs bloquent les bateaux de l’armement Enez au Port Ouest. © Hubert Debeux
© Hubert Debeux Ce mardi matin, des pêcheurs bloquent les bateaux de l’armement Enez au Port Ouest.
  • Hubert Debeux / LP
  • Publié le , mis à jour le
Des pêcheurs ont bloqué ce matin les bateaux de l’armement Enez au Port Ouest, ce mardi 12 février. Ils ont tiré un filin d’un bout à l’autre du quai.
 

"Non respect du code du travail"

Ces pêcheurs accusent la société de "casser le secteur de la pêche à La Réunion". Selon eux, cet armement ne respecte pas le code du travail. Ils l’accusent de "sous payer des travailleurs malgaches", d’être en situation de monopole sur le secteur de la pêche et ainsi d’empêcher le développement du marché au niveau local. "Il y avait 600 pêcheurs en 2009 et aujourd’hui il y en a 80 actifs", lance Yanis, un des pécheurs face au co-gérant de la société présent sur place. "Vous êtes un pilleur, et depuis le 17 novembre, nous nous battons contre tous les monopoles".

Écoutez le reportage d'Hubert Debeux : 

Port-Ouest : des pêcheurs bloquent les bateaux d’un armement

 

"A l’origine de la crise requin"

La tension est palpable. Le co-gérant réfute ces accusations, mais refuse de répondre à nos questions. "Ce n’est pas vous qui faites la loi, nous avons été audités par la direction de la mer", lance juste Philippe Guérin, le co-gérant, face aux pécheurs.

En colère, les manifestants vont plus loin. Ils accusent l’armement Enez de "rejeter tous ses déchets en mer". "Vous êtes à l’origine des morts de la crise requins", affirme Yanis. "Où sont passés vos déchets?", interroge-t-il. Selon ce pêcheur, ils auraient été jetés en baie de Saint-Paul. "Vous y avez créé une chaîne alimentaire", poursuit-il. Cette action coup de poing des pêcheurs intervient alors qu’une réunion serait prévue demain, mercredi, au Comité des pêches. Le filin a été levé vers 10h45.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play