Le recours aux évacuations sanitaires entre Mayotte et la métropole étudié par les autorités

coronavirus
Masques avion Air Austral
©Laurent Figon

Au vu de l’évolution de la situation sanitaire, les autorités étudient de plus en plus précisément la possibilité de réaliser des "evasan" directement entre Mayotte et la métropole. La compagnie Air Austral indique que chaque vol pourrait transporter 4 patients Covid depuis Dzaoudzi.

La compagnie Air Austral s’est mobilisée à plusieurs reprises aux côtés des autorités réunionnaises depuis le début de la crise épidémique de la CoVid-19, d’abord en transportant les premières machines permettant la fabrication locale de masques chirurgicaux et FFP2 l'année dernière, mais aussi en lançant des vols "Tout Cargo" entre la Métropole, La Réunion et Mayotte en février dernier pour assurer l’acheminement des marchandises nécessaires à la vie locale.

Des vols dédiés depuis Dzaoudzi

Cette fois-ci, la compagnie aérienne indique qu’elle participe également à la réflexion s’agissant de la faisabilité technique, opérationnelle et réglementaire d’effectuer d’effectuer au moyen de ses Boeings 787-8 des vols dédiés exclusivement aux évacuations sanitaires entre Dzaoudzi et la Métropole, et cela sous le contrôle de la DSAC OI, de l’ARS et du SAMU, étudie, en accord avec le Président de la Sematra.

Jusqu’à présent, Air Austral est déjà mobilisée dans le cadre des rapatriements sanitaires entre Mayotte et La Réunion. Avec l’aggravation de la situation sanitaire dans l’Île aux parfums, comme à La Réunion, caractérisée par la saturation du service hospitalier à Mayotte et une situation également tendue à La Réunion, les autorités étudient donc de façon plus précise cette option des "evasan" directement entre Mayotte et l’Hexagone.

"Une opération complexe"

Air Austral en parle comme d’une "opération complexe qui nécessite d’un point de vue opérationnel et réglementaire l’obtention d’agréments techniques et réglementaires pour la mise en place d’une nouvelle configuration de ses appareils et ce, pour permettre un zonage conforme aux règles de transport médicalisé spécifique, mais aussi la mise en œuvre d’un protocole strict de circulation à bord et de protection de ses équipages déjà portés volontaires et du personnel soignant, établi en collaboration avec les équipes du SAMU".

Selon les indications données par la compagnie aérienne elle-même, chaque vol pourrait transporter 4 civières équipées dans le cadre de vols médicalisés "entre Dzaoudzi et n’importe quel point de la France métropolitaine". Des opérations qui s’inscriront dans le strict respect des règles en vigueur mises en place pour garantir l’étanchéité du corridor sanitaire, précise encore Air Austral.