Le vélo plébiscité à La Réunion : des aides pour aménager le territoire

environnement
Saint-Denis piste cyclable Champ-Fleuri vélo 110121
©Daniel Fontaine

Une aide de 1,4 millions d'euros est accordée à quatre communes de La Réunion pour financer leur réseau de piste cyclable et améliorer la pratique du deux-roue dans l'île. Explications.

Les vélos sont de plus en plus nombreux sur les routes de La Réunion. Afin d'améliorer la pratique, une aide est accordée pour financer le réseau de pistes cyclables de l'île. Cette aide de 1,4 millions d'euros est accordée à quatre communes de La Réunion.

Saint-Paul, La Possession, Saint-Pierre et Sainte-Suzanne font partie des 194 projets retenus sur le plan national. Les projets qui ont bénéficié de financement sont :

  • la création d'une liaison cyclable en traversée de la Ravine Saint-Paul
  • la création de la voie cyclable entre la rue Hanoï et le quartier Saint-Laurent à La Possession
  • l'aménagement de la zone industrielle n°4 à Saint-Pierre
  • la requalification de la RN 2002 et aménagements de ses abords à Sainte-Suzanne   

Des projets qui se montent au total à 24 millions d'euros et qui bénéficieront d'une subvention de 1,4 millions d'euros au titre du Fonds de mobilité actives "Aménagements Cyclables 2020". A La Réunion, où circuler devient de plus en plus difficile, les initiatives se multiplient pour développer des modes de transport doux. 

Le vélo, un moyen de transport plebiscité par les Réunionnais

Parmi ces possibilités, la pratique du vélo est de plus en plus prisée par les Réunionnais.

Pour preuve : l'énorme succès remporté par le service de location de vélo à assistance électrique mis en place par Alternéo. Lancé y a un an sur le territoire de la CIVIS, le parc de vélos compte aujourd'hui 340 vélos. Ils seront 540 à partir de la semaine prochaine, et 1 000 d'ici fin juillet. Une demande exponentielle que l'entreprise a du mal à satisfaire : un millier de personnes sont sur liste d'attente.

Mais si l'engouement de la population n'est plus à prouver, il faut que les travaux d'aménagements suivent. Pour soutenir les communes, l'Etat s'engage à travers le "Fonds des Mobilités Actives". 

Entre 2019 et 2020, dix projets réunionnais avaient déjà été retenus. Un nouvel appel à projets devrait être lancé en avril 2021.