publicité

Législative partielle : qui sont les candidats dans la 7e circonscription ? (1/3)

A La Réunion, les électeurs de la 7e circonscription sont appelés aux urnes, le 23 septembre prochain. Ils devront élire leur député parmi treize candidats. Qui sont-ils ? Réunion La1ère dresse les portraits d'Aurélien Centon, Jonathan Rivière, Perceval Gaillard et Pierrick Robert.

Aurélien Centon, Jonathan Rivière, Perceval Gaillard et Pierrick Robert sont candidats dans la 7e circonscription. © REUNION LA1ERE
© REUNION LA1ERE Aurélien Centon, Jonathan Rivière, Perceval Gaillard et Pierrick Robert sont candidats dans la 7e circonscription.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Treize candidats briguent le siège de député de La Réunion dans la 7e circonscription. Le premier tour de cette élection législative partielle se déroulera le 23 septembre prochain. Les électeurs de Saint-Leu, Trois-Bassins, les Avirons, l'Étang-Salé, Saint-Louis (sauf La Rivière) et d'une partie de Saint-Paul, sont appelés aux urnes pour élire le successeur de Thierry Robert. L'élection du député sortant a été invalidée par le Conseil Constitutionnel le 6 juillet dernier.

Dans le cadre de la campagne pour cette élection législative partielle, Réunion La1ère organise trois débats radio, télé et internet à partir de la semaine prochaine. En attendant, découvrez ci-dessous les portraits des quatre premiers candidats qui participeront au débat du lundi 17 septembre sur Réunion La1ère : Aurélien Centon, Jonathan Rivière, Perceval Gaillard et Pierrick Robert.

 

Aurélien Centon

© Réunion.1
© Réunion.1
Âgé de 27 ans, Aurélien Centon est le plus jeune des treize candidats. Marié et père de deux enfants, il est titulaire d’un BEP vente. C’est la première fois que le jeune homme se présente à une élection.

Ecoutez son portrait par Hubert Debeux :

Portrait Aurélien Centon


Président de l’association "P’tit cœur", Aurélien Centon est connu des Réunionnais pour ses actions caritatives. Régulièrement, via son association, il vient en aide aux personnes dans le besoin. S’il se lance en politique, c’est par "obligation", dit-il. "Après des années de combat, je constate qu’il y a des choses que l’on peut faire associativement, mais pour d’autres, il faut passer par la politique", affirme le candidat qui veut "défendre la population et les réalités du terrain".

Aurélien Centon se présente sans étiquette. Dans le passé, il avait soutenu Thierry Robert aux élections régionales et Joseph Sinimalé (Les Républicains) aux élections municipales. "La politique doit se faire avec la population", estime Aurélien Centon qui veut "porter une nouvelle manière de faire de la politique".


 

Jonathan Rivière

© Jonathan Rivière
© Jonathan Rivière
A 33 ans, Jonathan Rivière se lance dans cette bataille électorale sous son propre nom pour la deuxième fois. En 2017 déjà, il avait recueilli dans cette même circonscription 1 151 voix, soit 3,5% des suffrages.

Ecoutez son portrait par Pierre Comorrassamy :

Portrait Jonathan Rivière


Chef d’entreprise à 18 ans, syndicaliste, Jonathan Rivière est très impliqué dans la vie sociale et économique réunionnaise. Le jeune homme se décrit comme un militant de droite. Il est le seul des treize candidats à avoir demandé l’investiture du parti Les Républicains. "J’attends toujours une réponse de leur part, j’espère l’obtenir avant le premier tour le 23 septembre", explique-t-il.

Jonathan Rivière a commencé la politique très jeune. "En 2008, j’étais sur une liste UMP, en 2014, j’étais sur la liste de l’union de la droite, l’an dernier j’étais sans étiquette et cette année je suis encarté chez les Républicains", raconte le candidat pour qui cet investissement politique est "une nécessité". "J’aime aider les gens, je veux faire avancer mon pays et La Réunion, explique-t-il. Il faut faire de la politique pour faire avancer les choses. Rien n’arrive sans rien".

Jonathan Rivière veut permettre à la droite de conquérir cette circonscription et espère se positionner pour les prochaines municipales dans l’ouest.


 

Perceval Gaillard

© Perceval Gaillard
© Perceval Gaillard
Soutenu par Jean-Hugues Ratenon et Jean-Luc Mélenchon, Perceval Gaillard porte les couleurs de la France Insoumise. Lors des élections législatives en 2017, Perceval Gaillard participait pour la première fois à un scrutin. Il avait réussi à se hisser à la troisième place avec près de 12% des voix devançant les autres candidats de gauche. "Depuis l’élection de l’an dernier, beaucoup de gens me disent de continuer mon engagement politique", explique Perceval Gaillard.

Ecoutez son portrait par Gaël Le Dantec :

Portrait Perceval Gaillard


Porté par la victoire de Jean-Hugues Ratenon élu dans l’est, Perceval Gaillard compte aussi sur son ancrage local et sur son métier d’éducateur. "Mon engagement est associatif et militant", poursuit le candidat de la France Insoumise qui veut aussi incarner l’opposition à la politique du chef de l’Etat, Emmanuel Macron. "Une politique de casse sociale sans précédent qui attaque le service public et les acquis sociaux", estime Perceval Gaillard.


 

Pierrick Robert

© IPR
© IPR
Pierrick Robert, le petit frère du député déchu Thierry Robert portera les couleurs de La Politique Autrement. Chef d’entreprise de 36 ans, Pierrick Robert est marié, père de deux enfants. Il est aussi vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion.

Ecoutez son portrait par Pierre Comorrassamy :

Portrait Pierrick Robert


Crée par son grand frère en 2013, c’est le LPA qui lui a permis de faire ses premiers pas en politique. En 2013, Pierrick Robert milite au LPA, avant de conduire une liste aux municipales de St-Louis, l’année suivante. Conseiller municipal d’opposition, et conseiller communautaire à la CIVIS, Pierrick Robert ne compte pas s’arrêter.

Pour lui, la politique est "une passion qui ne date pas d'hier". "Je me souviens à l’époque quand j’étais enfant et que je voyais une voiture sono passée, ma mère me disait toujours de ne pas rentrer la dedans, raconte-t-il. Mais j’ai toujours aimé ça ! J’ai toujours voulu y aller. Le militantisme est une vraie passion. J’aime être à l’écoute de la population".

Pierrick Robert veut poursuivre le travail commencé par son frère dans un "esprit de rassemblement". "Mon combat est de travailler en cohésion avec les élus de La Réunion pour défendre l’intérêt général", conclut-il.
  1 536 631 202

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play