Les 48 lycées de La Réunion passent en mode hybride, une nouvelle façon d’enseigner

éducation
Visite sur la continuité pédagogique
©Nathalie Rougeau

Après une phase de test, les 48 lycées de La Réunion passent à l’enseignement hybride, ce lundi 12 avril. Une partie des cours se fait en présentiel et l’autre à distance, de manière à limiter le nombre d’élèves dans les établissements.

Pour lutter contre le covid-19 à La Réunion, tous les lycées de l’île passent en mode hybride à compter de ce lundi 12 avril. Au total, 41 500 lycéens et 7 000 enseignants sont concernés par ce nouveau mode d’enseignement.

Limiter le brassage des élèves

Les cours sont dispensés en partie en présentiel et l’autre en distanciel. L’objectif est de limiter le nombre de lycéens dans les établissements scolaires, alors que la propagation du coronavirus est particulièrement forte chez les jeunes. Ce fonctionnement permet de réduire de moitié le nombre d’élèves dans les lycées. Les établissements doivent toutefois garantir "au moins 50 % de cours en présentiel pour chaque élève".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère.

Les lycées de La Réunion passent en mode hybride

 

Equiper les élèves

Pour assurer la continuité pédagogique en distanciel, l’Académie de La Réunion assure avoir travaillé sur l’équipement numérique des élèves. Ce lundi matin, Chantal Manèes-Bonisseau, rectrice de l’Académie, était en visite au lycée professionnel Julien de Rontaunay, à Saint-Denis.

"Dès la rentrée d’août 2020, ce lycée a fait une enquête pour identifier les élèves qui n’ont pas d’ordinateur ou qui ont des problèmes de connexion, explique la rectrice. A partir de là, on peut agir, prêter des ordinateur, équiper ces élèves ou les faire venir en priorité au lycée".

Visite sur la continuité pédagogique
©Nathalie Rougeau

 

Le système éducatif évolue avec la crise

Selon la rectrice, cette "crise sanitaire du coronavirus" a "fait évoluer le système éducatif qui est capable de s’adapter avec de nouvelles façons d’enseigner". "On a aussi fait beaucoup de formation d’enseignants pour mieux intervenir en distanciel et en présentiel", assure Chantal Manèes Bonisseau.

Les apprentissages fondamentaux en classe

Pour Gaëlle Pothin, professeur d’Histoire-Géographie au lycée Rontaunay, "il faut surtout veiller à ce que tous les élèves soient pris en compte dans la continuité pédagogique". "Nous essayons aussi de faire les apprentissages fondamentaux en classe et je réfléchis à ce que je leur donne à faire en distance", explique la professeur d’Histoire-géographie qui remarque que "la plupart des lycéens préfèrent être en cours qu’à distance".

"Les élèves ont besoin de ce lien avec l’école, il faut trouver des formes d’organisations pédagogiques différentes pour le maintenir", poursuit la rectrice de l’Académie.

Des capacités internet renforcées

En un an, l’Académie de La Réunion a aussi fait le nécessaire pour assurer la continuité pédagogique. Les infrastructures informatiques du rectorat ont été renforcées. Désormais, 60 000 visiteurs peuvent être connectés simultanément contre 40 000 par jour l’an dernier. Les capacités des connexions internet ont aussi été augmentées.