Les autorités mauriciennes sur la piste d'un tueur en série ?

océan indien
Umyad Ayryaz Ebrahim tueur en série présumé et ses deux victimes
Umyad Ayryaz Ebrahim est soupçonné d'avoir assassiné Hema Coonjoobeeharry et Bibi Zahira Ramputh ©Document Top FM Radio, Ile Maurice

C’est une histoire à peine croyable. Les forces de l’ordre mauriciennes soupçonnent un homme de 37 ans d’avoir assassiné deux femmes dont les corps ont été retrouvés dans un verger, près de l’aéroport de Plaisance. Celui-ci pourrait avoir fait une troisième victime.

La justice mauricienne aurait-elle affaire au premier tueur en série de son histoire ? Cela semble se confirmer au vu de l'évolution de l’enquête visant Umyad Ayryaz Ebrahim, un homme de 37 ans soupçonné d’avoir assassiné au moins deux femmes entre ce mois-ci et le mois de janvier dernier, selon les informations relayées par la presse mauricienne.

En l’espace de seulement 12 heures, les forces de l’ordre mauriciennes ont découvert les corps de deux femmes, toutes deux âgées de 40 ans. La première découverte est survenue ce vendredi 28 mai, dans l'après-midi : les restes de Bibi Zahira Ramputh ont été découverts dans un verger de letchis, dont le principal suspect est le gardien, à Mare-d’Albert, près de l’aéroport de Plaisance.

Regardez ce reportage de la MBC, la télévision publique mauricienne :

Un serial killer passe aux aveux à Maurice

Le suspect confronté à ses mensonges

C’est la sœur de la victime qui a fait part de ses craintes aux enquêteurs de la police criminelle mauricienne. Umyad Ayryaz Ebrahim qui vivait avec Bibi Zahira Ramputh depuis environ cinq mois avait récemment confié à son entourage que celle-ci s’était donné la mort en prenant du poison. Un scénario qui n’a convaincu personne.

Le suspect actuellement interné pour cause de dépression à l’hôpital psychiatrique Brown-Séquard, à Beau-Bassin, a été interrogé par les policiers qui ont rapidement relevé des incohérences dans son récit, d’autant qu’il a fini par avouer avoir brûlé le matelas sur lequel se trouvait la victime.

Les deux corps enterrés quasiment au même endroit

L’homme a finalement conduit les enquêteurs jusqu’au terrain où il a enterré la quadragénaire. Le soir-même, une autre disparition était signalée. Celle d’Hema Coonjobeeharry, une mère de trois enfants divorcée connaissant également le principal suspect. Acculé, Umyad Ayryaz Ebrahim est une nouvelle fois passé aux aveux.

Selon ses propres déclarations, il aurait tué cette autre quadragénaire, le vendredi 14 mai dernier, avant d’enterrer le corps à moins de dix mètres de sa première victime. Le sec à main et la carte d’identité de celle-ci ont d’ailleurs été retrouvé dans un terrain vague se trouvant à proximité.

Une personnalité psychopathique

Pour les autorités mauriciennes, il s’agit de vérifier qu’Umyad Ayryaz Ebrahim n’ait pas fait d’autres victimes. Les enquêteurs cherchent ainsi à établir une liste des autres femmes qui auraient été en contact avec l’intéressé au cours des derniers mois. Et les policiers craignent justement qu’il y ait au moins une troisième victime à déplorer.

Le présumé serial killer se trouve toujours en établissement spécialisé, où il fait l’objet d’une surveillance policière renforcée. Décrit comme "très intelligent", l’homme est aussi qualifié de "psychopathe", ainsi que l’aurait confirmé un premier examen psychiatrique.