Les campings de l’île ne font pas le plein durant cet été austral

coronavirus
camping de l'Hermitage
Photo d'illustration ©IPR - Camping de l'Hermitage
Couvre-feu et restrictions sanitaires, les mesures en vigueur ne font pas les affaires des campings de l’île. Pourtant en vacances scolaires d’été austral, les Réunionnais ne sont pas au rendez-vous. La fréquentation est au tiers des capacités.

Les campings de l’île ne battront pas des records de fréquentation cette année. L’été austral est pourtant une période prisée, particulièrement pendant les vacances scolaires. Mais avec les mesures de freinage en vigueur, beaucoup de Réunionnais semblent avoir été refroidis.

Un protocole sanitaire strict

Du fait de la crise sanitaire, un protocole sanitaire strict est appliqué aux campings. Port du masque dans l’enceinte de l’établissement, distanciation physique de 2 mètres, interdiction des visiteurs ou encore pass sanitaire obligatoire pour les plus de 18 ans, sont parmi les contraintes imposées.

Au camping de l’Etang-Salé, de nombreuses personnes ont d’ailleurs annulé leurs séjours notamment à cause du pass sanitaire. La structure a rouvert ses portes lundi après une semaine de travaux, et ce n’est pourtant pas l’affluence.

Pass sanitaire et couvre-feu sont dissuasifs

Le site habituellement très prisé, accueille en général près de 300 campeurs. En ce moment, une petite centaine de personnes s’y trouve. Si la fréquentation devrait augmenter sur le week-end, le régisseur du camping estime que " la saison s’annonce un petit peu juste par rapport au mois de janvier habituel ".

Le défaut de pass sanitaire et le couvre-feu sont les principaux motifs de désistement, explique Bernard de Longpré. Ne pas pouvoir aller sur la plage le soir pour profiter des soirées d’été est une déception pour beaucoup de personnes.

Impossible également de recevoir des invités au camping, le contrôle des allers et venues est en effet trop complexe pour les responsables de ces établissements recevant du public.