Les Gouzous veillent sur les forêts de La Réunion

environnement
Gouzous dans les sentiers
Les Gouzous veillent sur les forêts réunionnaises ©Thierry Chapuis
Les petits bonhommes jaunes sans visage de Jace apportent leur soutien à l’Office National des Forêts. Trois fresques sont peintes dans les hauts de l'Ouest. Elle permet de sensibiliser le public aux bons gestes à avoir en nature.

Ce mercredi matin, c'est une belle surprise pour les randonneurs qui marchaient sur route forestière des tamarins. Ils ont eu la chance de pouvoir admirer Jace en pleine performance ! Le graffeur a peint plusieurs Gouzous, en train de randonner. Au-delà de l'esthétique, le but est bien de sensibiliser le public aux bons gestes à avoir en forêt.

         

Préserver la nature

Pour ce projet en pleine nature, l'artiste a collaboré avec l'ONF. Sans se vouloir moralisateur, l'artiste ne refuse pas une occasion de travailler pour une bonne cause. 

Il y a ce message de respect de la nature, de vigilance à protéger et préserver cette richesse naturelle qu'on a à La Réunion

Jace

Ses Gouzous sont disséminés aux quatre coins du monde, entre clins d’œil et trompe-l’œil. L'une de ses dernières œuvres se trouve sur la coque du Tresta Star, le navire mauricien échoué sur les côtes de Saint-Philippe en février dernier. Le graffeur avait alors écrit : "Stationnement gênant, prière de dégager les lieux".

   

Trois messages, trois murs peints

En une journée, Jace aura illustré trois messages fondamentaux de l'ONF sur les trois murs d'un réservoir d'eau de défense des forêts contre les incendies sur la route du Maïdo  :

  • la gestion des déchets : penser à ramener chez soi ses déchets et non les laisser-sur place
  • le feu en forêt au sol : respecter les emplacements, ne pas faire de feu n'importe où et bien les éteindre
  • le prélèvement abusif de végétaux

"Avec cette fresque, nous voulons élargir la capacité de sensibilisation", explique Sylvain Léonard, le directeur de l'ONF, qui rappelle aussi que la forêt, lieu d’accueil du public, peut parfois se retrouver fragilisée par les nombreux passages. "Chacun se doit de préserver ces espaces d’exception en respectant la nature."