Les lieux de culture et de loisirs se préparent à appliquer le pass sanitaire

coronavirus
cinema coronavirus covid règles sanitaires 200721
©Réunion la 1ère
Le pass sanitaire à partir de 50 personnes dans les lieux de culture et de loisirs vient d’être entériné par décret. Il entrera en vigueur demain, mercredi 21 juillet. Exploitants de cinémas, gérants de salles de sport ou encore directeur de musées se préparent.

Alors que le projet de loi sur la gestion de la crise sanitaire adopté par le gouvernement hier, lundi 19 juillet, s’apprête à entamer son chemin parlementaire en vue d’une adoption, le décret sur l’application de l’abaissement de la jauge du pass sanitaire à compter du mercredi 21 juillet vient d’être publié.

Distincte du projet de loi, l’application du pass sanitaire pour les lieux de culture et de loisirs pouvant accueillir plus de 50 personnes, au lieu de 1 000 personnes jusque-là, vient d’être entérinée par un décret publié au Journal Officiel ce mardi 20 juillet.

Pass sanitaire pour les lieux de culture et de loisirs

Cette application du pass sanitaire entrera en vigueur demain donc, mercredi 21 juillet. Seront concernés les salles de conférences, de spectacles, les théâtres les cinémas, les chapiteaux, les salles de jeux et de danse, les foires-expositions ou salons temporaires, les établissements sportifs couverts ou encore les musées.

Le pass sanitaire s'applique également pour la visite des lieux de culte, mais pas pour la pratique du culte. Le laisser-passer sera aussi en vigueur pour les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions.

Les exploitants devront effectuer les contrôles

Les exploitants des établissements qui accueillent le public devront procéder au contrôle du pass sanitaire. Ils devront l’applique au même titre que les jauges.

Les exploitants de cinémas à La Réunion se disent pris au dépourvus, d’autant que dans le département, les jauges d’accueil du public sont encore limités à 35% contre 50% dans l’Hexagone. Ils craignent, avec l’application du pass sanitaire, de perdre de la clientèle, ce qui pourrait impliquer leur fermeture.

" On souffre déjà énormément depuis le début de cette crise, on a encore des jauges réduites. On est dans une période d’affluence, pendant les vacances, on a de l’offre mais on ne peut pas répondre à tout le monde. "

Marina Lys, responsable d’exploitation du multiplexe de Saint-Paul

 

Reportage de Réunion la 1ère.

Pass sanitaire, application dès le 21 juillet dans les cinémas ©Réunion la 1ère

Les musées doivent aussi s’adapter. A Kélonia à Saint-Leu, une tente a été mise en place en cas d’attente pour le contrôle du pass sanitaire. Le directeur, Stéphane Ciccione, craint une nouvelle baisse de fréquentation, du fait du faible taux de vaccination à La Réunion. Les recettes issues des visiteurs représentent 60% du budget.

coronavirus covid pass sanitaire musée kélonia 200721
©Sophie Person

Vers une catastrophe économique ?

L’application du pass sanitaire dès le 21 juillet pourrait avoir d’importantes conséquences, selon Ibrahim Patel. Pour le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, le chiffre d’affaire de certaines entreprises pourrait baisser de près de 30%.

Ibrahim Patel veut interpeller les pouvoirs publics sur l’extension du pass sanitaire début août, notamment sur les aides financières qu’ils apporteront aux entreprises malgré l’application des différentes mesures.

Pass sanitaire itw Ibrahim Patel, président de la CCIR ©Réunion la 1ère

 

L’obligation du port du masque possiblement levée

D’après le décret paru ce mardi 20 juillet, le port du masque ne sera pas obligatoire dans les lieux où s’appliquera le pass sanitaire. Toutefois, le préfet de département pourra le rendre obligatoire lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que l’exploitant ou l’organisateur du lieu ou événement concerné.