Les "maquereaux" de l’Isère investissent à La Réunion

faits divers
Démantèlement d'un réseau de prostitution
©Gendarmerie de l'Isère
Trois souteneurs de l’Isère ont été interpellés par les gendarmes. Ils exploitaient des dizaines de filles qu’ils faisaient travailler dans des camionnettes. L’argent de ce « business » a été investi, en partie, à La Réunion.
Les gendarmes de la section de recherche de Grenoble viennent de démanteler un réseau de prostitution en Isère. Trois suspects ont été interpellés dont deux femmes, ex-prostituées devenues mère maquerelle, nous apprend leparisien.fr.
Les proxénètes sont suspectés d’avoir exploité des dizaines de jeunes femmes. Ils les logeaient dans des chambres insalubres et les faisaient travailler dans des camionnettes garées le long des rivières de la région. Elles devaient verser 1500 Euros par semaine pour vendre leurs charmes dans ces conditions inhumaines.  
 
Des investissements sur l’île de La Réunion
 
Plusieurs victimes de ce trafic, originaires du Nigéria et de Guinée Equatoriale, ont porté plainte contre les « maquereaux ».
Trois suspects ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour trafic d’être humains et brutalités, ce jeudi 28 avril 2016. Trois autres personnes seront présentées et mises en examen dans la journée.
Les investigations des enquêteurs ont permis d’établir que les bénéficiaires de cette prostitution avaient effectué des investissements importants dans l’Isère et sur l’île de La Réunion.