Les mesures préfectorales anti-Covid seront reconduites jusqu’au 15 décembre

coronavirus
Jacques Billant, le préfet de La Réunion.
Jacques Billant, le préfet de La Réunion. ©Imaz Press
Les dernières mesures anti-Covid prises par le préfet Jacques Billant il y a quinze jours seront reconduites pour la période du 1er et 15 décembre. Le port du masque va rester obligatoire sur la voie publique. Les motifs impérieux seront maintenus jusqu’à la fin du confinement dans l’Hexagone.
Les mesures de lutte contre la Covid-19 énoncées par le préfet Jacques Billant lors de la conférence du 13 novembre seront reconduites à compter du 1er décembre, et resteront en vigueur jusqu’au 15 décembre, date correspondant à la levée du confinement dans l’Hexagone, comme l’a annoncé le premier ministre Jean Castex le jeudi 26 novembre.

Pour rappel, le préfet avait notamment annoncé le port du masque obligatoire, pour les personnes âgées de 11 ans et plus, circulant à pied sur la voie publique. Mais aussi l’interdiction des rassemblements et activités de plus de 6 personnes sur la voie publiques ou dans les lieux ouverts au public notamment les plages, dans les espaces verts, le aires de loisirs les parcs et les jardins municipaux.

Jacques Billant avait également indiqué que l'interdiction des pique-niques mais aussi la consommation de boissons ou de nourriture dans les espaces publics et sur la voie publique. De même, le préfet avait attiré l’attention sur le respect scrupuleux des protocoles sanitaires renforcés dans les établissements recevant du public, et rappelé par ailleurs que la pratique de la danse était également interdite dans les établissements recevant du public.
 

Vers la levée des motifs impérieux si la situation reste stable

Qu’en est-il des déplacements entre l’Hexagone et les Outre-Mer ? La préfecture nous répond que les motifs impérieux pour les déplacements en provenance et à destination de La Réunion sont maintenus jusqu’à la fin de la période de confinement qui s’applique actuellement en métropole.

Par la suite, la levée des motifs impérieux devra également prendre en compte la situation sanitaire de La Réunion à ce moment-là, d’où l’importance de s’engager dans les efforts de maintien des gestes barrière demandés par le préfet de La Réunion et l’autorité sanitaire.

Si la situation reste stable, tout porte à croire que les voyages seront à nouveau possibles sans restriction, à condition toujours de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, comme l’a notamment rappelé le premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse.
 

Quelle organisation pour les fêtes de fin d'année ?


A l’issue de La réunion qui s’est tenue le mardi 24 novembre dernier entre le préfet Jacques Billant et les maires de l’île, la maire de La Possession Vanessa Miranville avait indiqué que selon les préconisations retenues, il n’y aurait pas de festivités pour le 20 décembre mais tout de même des commémorations. Ni de marché de Noël et encore moins de fêtes sur les plages de l’Ouest pour la Saint-Sylvestre.
 
La préfecture indique ce vendredi "qu’un travail d’analyse est en cours avec les maires pour définir les modalités d’organisation des commémorations du 20 décembre et pour arrêter le cadre réglementaire qui sera appliqué pendant la période de la fin d’année 2020". Le préfet devrait se prononcer officiellement sur le sujet dans le courant de la semaine prochaine.