Les restaurants réunionnais ignorés par les équipes du guide Michelin

cuisine et gastronomie
Gastronomie réunionnaise cuisine de La Réunion
La gastronomie réunionnaise brillera-t-elle un jour à l'échelle nationale ? ©Adjaya Hoarau
Peut-on espérer voir un jour un restaurant réunionnais figurer au palmarès du Guide Michelin ? Rien n'est moins sûr puisque les inspecteurs du prestigieux guide ne se déplacent pas dans les Outre-mer. Un manque de reconnaissance que déplorent les chefs péï.

Le palmarès 2022 du Guide Michelin a été dévoilé le mardi 22 mars et parmi les 627 restaurants étoilés, on n'en compte pas un seul qui se trouve à La Réunion, voire même ailleurs en Outre-mer.

Le fameux guide rouge ne semble pas décidé à se tourner vers nos territoires et à découvrir toutes les richesses gastronomiques qu'ils renferment. Un manque de reconnaissance particulièrement regrettable, estime-t-on du côté des restaurateurs réunionnais.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :


Le guide Michelin snobe les restaurateurs locaux

"Les produits et les chefs sont là"

"Il y a tout pour réussir à La Réunion, maintenant, il faut se donner les moyens. Les produits sont là, les chefs sont là et la nouvelle génération de chefs est là, lance Guillaume Le Duc, gérant du restaurant Le 6 à Saint-Leu. S’ils ne viennent pas, ils perdent déjà l’occasion de visiter l’île et de manger de superbes plats. Après on peut se demander s’il n’y a pas une raison en interne de leur absence à La Réunion, mais je trouve ça bien dommage".

Un restaurant étoilé dans l'île serait une formidable vitrine et pourrait servir de tremplin au tourisme gastronomique. D'autant que les prétendants sont nombreux.

"A La Réunion il y a beaucoup de chefs créatifs et ancrés dans le terroir et effectivement le Guide Michelin nous boude un petit peu. Quelque part en tant que Français des Outremers, c’est un peu dommage mais c’est comme ça", réagit à son tour Jehan Colson, le gérant du restaurant La Fabrique.

"Que ce soit en cuisine traditionnelle réunionnaise et même en cuisine inventive, on a beaucoup de tables à mettre en avant", défend encore le restaurateur.

Gastronomie à La Réunion
La gastronomie réunionnaise mériterait aussi de figurer dans le Guide Michelin au yeux des critiques locaux ©Adjaya Hoarau

Kaspro, le guide gastronomique péï 

Mais l’absence du Michelin n’est pas une fatalité pour les professionnels péï puisque d'autres alternatives existent. Depuis six ans maintenant, le guide Kaspro ne distribue pas d’étoiles mais des "vanilles" aux tables les plus prestigieuses de l'île.

Thierry Kasproviscz, critique gastronomique, en est l'auteur et il trouve lui même "scandaleux" qu'un inspecteur du Guide Michelin ne puisse se déplacer sous nos latitudes.

"On a potentiellement à La Réunion des tables qui sont étoilables", argumente-t-il à son tour. "Pour avoir fréquenté certaines tables avec des critiques de métropole ou des chefs étoilés en visite dans l'île, tous me disent que les tables sont étoilables. Donc là c'est juste une question de volonté de Michelin de venir sur La Réunion..."

Kaspro le guide gastronomique de La Réunion
Kaspro, le guide gastronomique de La Réunion ©Adjaya Hoarau

La Réunionnaise Kelly Rangama conserve son étoile à Paris

A défaut de restaurants étoilés dans le département, la diaspora réunionnaise a su se faire sa place dans l'Hexagone. Première cheffe réunionnaise à être distinguée, en 2020, pour son restaurant le Faham dans le 17ème arrondissement à Paris, Kelly Rangama conserve son étoile cette année, tout comme c'était le cas en 2021.