Les véhicules neufs se font attendre à La Réunion : jusqu’à neuf mois de délais d’acheminement contre quatre d’habitude

consommation
Concessionnaire auto
Parc automobile d'une concession ©DR
Il faut faire preuve de beaucoup de patience ces derniers temps pour recevoir un véhicule neuf commandé chez un concessionnaire local. La conjoncture internationale a fortement perturbé les délais d’acheminement des voitures des constructeurs jusqu’aux consommateurs en passant par les bateaux des compagnies maritimes.

"Il faut que le bateau soit rempli pour que la compagnie maritime se retrouve" explique Philippe-Alexandre Rebboah, Vice-Président des importateurs et commerces de La Réunion.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Jusqu’à neuf mois pour obtenir un véhicule neuf auprès des concessionnaires locaux : c’est le délai d’attente observé en ce moment, en raison de la conjoncture internationale. On vous explique pourquoi

Conséquences : la compagnie attend que toutes les voitures arrivent au port pour partir. D’où des délais d’embarquement qui s’allongent et du retard en bout de chaine pour le consommateur final.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette perturbation de la filière automobile : la crise covid-19, la pénurie des semi-conducteurs, la guerre en Ukraine. Le prix du fret a donc explosé.

Jusqu'à 5000 véhicules sur les navires 

Philippe-Alexandre Rebboah, Vice-Président du syndicat des importateurs et commerces de La Réunion précise que "les voitures arrivent à La Réunion abord de navires spéciaux qui peuvent contenir jusqu’à 5.000 véhicules. Le problème c’est que si les constructeurs n’apportent pas en temps et en heure les voitures au port pour qu’elles puissent être embarquées, cela retarde les bateaux et les compagnies ne partent pas avec seulement une seule marque de véhicules abord. »

Alors que les tentations sont fortes avec des publicités ici et là sur les nouveautés, vous devez faire preuve de beaucoup de patience si vous passez commande d’un véhicule neuf chez votre concessionnaire. 

De huit à neuf mois d'attente au pire des cas

De 8 à 9 mois, c’est la durée la plus pessimiste constatée, parfois c’est 6 mois, ou 4 mois. Il faut être transparent avec les clients et leur donner la situation réelle. 8 à 9 mois, c’est la situation la plus catastrophique.

Philippe-Alexandre Rebboah, Vice-Président du SICR

En temps normal, il faut compter quatre mois de délai d'acheminement. Malgré ce contexte, les constructeurs automobiles et les concessionnaires ont de quoi se réjouir puisque la demande est là. Même arrivés avec beaucoup de retard, les véhicules sont pré-vendus ou sont aussitôt vendus.

Les précisions de Philippe-Alexandre Rebboah, vice-président du SICR (Syndicat de l'importation et du commerce de La Réunion) : 

Automobiles : le marché des voitures neuves au ralenti